Panier  

Aucun produit

0,00 € Total

Panier Commander

Tous nos dossiers thématiques

Livre d'Or


Marques

Petit lexique des huiles essentielles

Petit lexique des huiles essentielles

 

 

A la lecture de fiches techniques sur les huiles essentielles, il vous est peut être arrivé de ne pas comprendre certains termes techniques et propres au jargon de l'aromathérapie. Ce petit lexique vous aidera à mieux comprendre leurs significations.

 

Pour gagner du temps, cliquez directement sur la lettre qui vous intéresse :

ABCDEFGHIL
MNOPQRSTV 

 

 

Acer

Piquant, âpre.

 

Action

Les huiles essentielles exercent une action directe sur nos cellules (cutanées, hépatiques, immunitaires, etc.), ainsi que sur les micro-organismes pathogènes qu'elles détruisent (levures, virus, champignons). Elles exercent une action indirecte en modifiant le terrain par la stimulation des émonctoires, des systèmes enzymatiques de détoxication, et en suscitant par le biais des récepteurs olfactifs des réponses psychosomatiques.

 

Aérosol : voir spray

 

Akène

Fruit sec contenant une seule graine et ne s'ouvrant pas à maturité

 

Alcaloïdes

Substances organiques azotées d'origine végétale (nicotine, caféine, etc.). Les plantes en synthétisent des centaines.

 

Alcool

Les alcools présents dans les huiles essentielles (alcools terpéniques) partagent les propriétés anti-infectieuses des phénols, mais moins puissantes et non toxiques.

 

Allergène

Substance provoquant une allergie

 

Alterne

Se dit des feuilles insérées une par une alternativement sur la tige

 

Analeptique

Qui restaure et rétablit les forces. Tonique et stimulant

 

Anesthésiant

Qui fait perdre pour un moment toute sensibilité neurologique à la douleur

 

Anthelminthique

Se dit d'une substance utilisée dans le traitement des maladies provoquées par un parasite intestinal

 

Antialgique ou antalgique

Qui combat la douleur

 

Antibiotique

Une molécule qui tue les bactéries ou bloque leur croissance est dite "antibiotique". Certaines huiles essentielles sont considérées comme des "antibiotiques naturels". Par rapport aux antibiotiques de synthèse, elles offrent l'avantage de ne pas rendre résistantes leurs cibles bactériennes et de mieux respecter la flore intestinale.

 

Antifongique

Qui lutte contre les infections mycosiques

 

Anti-inflammatoire

Qui combat une inflammation. De nombreuses molécules présentes dans les huiles essentielles possèdent cette propriété tenant à la présence de sesquiterpènes, d'oxydes ou d'aldéhydes. Le 1-8 cinéole du ravintsara permet d'inhiber les médiateurs de l'inflammation.

 

Antioxydant : voir oxydation

 

Antiseptique

Qui détruit diverses sources d'infection, bactéries et autres. En aromathérapie, l'arbre à thé (Tea tree) est un antiseptique remarquable.

 

Antitumoral

Qui combat une tumeur bénigne ou maligne

 

Anxiolytique

Qui apaise l'anxiété

 

Aromachologie

L'Aromachologie est la science des arômes respirés. Des expériences démontrent que nous réagissons aux odeurs en émettant des ondes CNV (Contingent Négative Variation). En mesurant ces ondes, on s'aperçoit que les émanations de rose abaissent les pulsations cardiaques et que le parfum de citron réduit le taux de cortisol (hormone du stress).

 

Aromate

Végétal qui dégage une odeur

 

Aromathérapie

Technique médicale naturelle de soins par les huiles essentielles. En France, au XVème siècle, les apothicaires, pharmaciens de l'époque, portaient le nom d'aromaterii. L'Aromathérapie concerne l'application et l'utilisation des huiles essentielles à des fins de médecine naturelle. Son potentiel repose sur sa capacité à promouvoir la relaxation du corps et de l'esprit et à engendrer une sensation de joie et de bien-être chez la personne.

 

Aromatogramme

L'aromatogramme permet d'étudier la sensibilité des germes aux huiles essentielles et de déterminer ainsi celle qui convient le mieux au cas traité. Il est, en aromathérapie, l'équivalent de l'antibiogramme.

 

Axillaire

Naissant à la base d'une feuille

 

Ayurveda

Médecine traditionnelle indienne

 

Baie

Fruit charnu renfermant ordinairement plusieurs graines éparses dans la pulpe comme l'orange.

 

Balsameus

à odeur balsamique

 

Bilabié

Pourvu de deux lèvres par soudure incomplète des sépales ou des pétales.

 

Bouture

Morceau d'une plante destiné à être replanté pour produire une nouvelle plante identique.

 

Bractée

Feuille atrophiée sur les hampes florales ou feuille modifiée entre fleur et feuille

 

Bractéole

Petit bractée

 

Brumisateur : voir Fontaine d'arôme

 

Calice

Enveloppe de la fleur constituée des sépales ordinairement verte

 

Carminatif

Qui favorise l'expulsion des gaz intestinaux et réduit leur production.

 

Cétone

Composé organique présent dans les plantes aromatiques. Les cétones sont avant tout mucolytiques. Elles ont la propriété de freiner les proliférations conjonctives anormales (cicatrices). Il faut en user avec précaution car elles sont abortives et neurotoxiques.

 

Chémotype

Le chémotype d'une huile essentielle est une référence précise qui indique le composant biochimique majoritaire ou distinctif, présent dans l'huile essentielle. C'est l'élément qui permet de distinguer des huiles essentielles extraites d'une même variété botanique mais d'une composition biochimique différente. C'est comme une cartographie. Cette classification capitale permet de sélectionner les H.E. pour une utilisation plus précise, plus sûre et plus efficace. Nous connaissons par exemple sous la même appellation botanique, deux grandes familles de thyms, subdivisées elles-mêmes grâce à la définition de leurs chémotypes respectifs.

Thymus vulgaris ct thymol: Cueilli sur le littoral méditérannéen, le thym dégage une odeur forte et phénolée caractéristique (prédominance des phénols dans sa composition);
Thymus vulgaris ct linaIol: En haute provence, l'odeur du thym est totalement différente : douce et suave. Ce sont les composés aromatiques alcool qui prédominent dans ce thym.

 

Cholagogue

Qui active le transport biliaire (exemple : menthone, carvone, verbénone)

 

Cholérétique

Qui active la sécrétion biliaire

 

Chromatogramme

Suite à l'analyse par chromatographie de l'huile essentielle, on obtient un chromatogramme, un diagramme listant les différents composants chimiques et leur concentration.

 

Composants aromatiques

Les composants aromatiques connus des huiles essentielles sont plus de 10 000. Ce qui explique l'ampleur de leur arsenal thérapeutique.

 

Cône

« Pigne » dans les Landes et « cocotte » au Québec, le cône ou strobile est l'organe reproducteur des conifères ou résineux (gymnospermes). Il est constitué d'écailles. Les cônes mâles sont plus petits que les cônes femelles.

 

Constituants

Les composants aromatiques des huiles essentielles sont très nombreux, jusqu'à plus de 1000 pour la lavande vraie. Ils appartiennent principalement à 2 types chimiques :

  • Les composés terpéniques (mono, sesqui et diterpènes, c'est à dire en C10, C15 et C20) : alcool, cétones, esthers, aldéhydes, oxydes.

  • Les composés aromatiques dérivés du phénylpropane : acide et aldéhyde cinnamiques, eugénol, anéthol, aldéhyde anisique, safrole.

 

Cortison-like

Une huile essentielle dite cortison-like va agir comme la cortisone. Elle va alors stimuler l'activité des surrénales, ce qui peut être contre-indiqué dans certaines pathologies, et nécessaire dans d'autres. Elle aura une action anti- inflammatoire et agira en cas de baisse d'énergie, fatigue passagère ou chronique, dépressions mineures, baisse de la résistance organique, d’infections à répétition. Elles sont donc à proscrire en cas de pathologies dépendantes de la cortisone. Veuillez demander un avis médical. Voici une liste d'huiles essentielles dites Cortison-like : Ciste, Citron, Coriandre Graine, Criste Marine, Cyprès de Provence, Encens, Epinette Noire, Eucalyptus Globulus, Eucalyptus Smithii, Galbanum, Genévrier, Hélichryse de Madagascar, Hélichryse Italienne, Lédon du Groenland, Lentisque Pistachier, Livèche, Mandarine Verte, Marjolaine à Coquilles, Menthe Verte, Myrte rouge, Myrte verte, Néroli, Orange Douce, Origan Compact, Origan d'Espagne, Origan Vert, Pamplemousse, Pin Douglas, Pin Sylvestre, Poivre Noir, Pruche, Romarin à Camphre, Romarin à Cinéole, Romarin à Verbénone, Sapin Baumier, Sapin de Sibérie, Sarriette des montagnes, Saro, Sauge à Feuilles de Lavande, Tanaisie Annuelle, Tea Tree, Térébenthine, Thym à feuilles de Sarriette, Thym à thujanol, Thym à Thymol, Verge d'Or, Verveine Odorante.

 

 

Coumarine

Substance naturelle organique. Toutes les huiles essentielles tirées des zestes des citrus en contiennent : bergamote, citron, mandarine, orange, pamplemousse, ainsi que la lavande, la verveine, l'angélique, la livèche. Les noms des coumarines s'achèvent généralement en « -ène » (bergaptène, psolarène), et elles sont de puissants sédatifs et calmants du système nerveux. Les huiles contenant des furocoumarines sont des phototoxiques et interviennent dans la coagulation du sang.

 

Cultivar

Variété cultivée d'une plante

 

Cytoprotecteur

Qui protège la cellule.

 

Décoction

Elle consiste à jeter le matériel végétal dans l'eau puis à porter celle-ci à ébullition pendant quelques minutes.

 

Densité

Les huiles essentielles sont plus légères que l'eau et ont donc une densité inférieure à 1 (en moyenne de 0,9), à l'exception de celles de cannelle, girofle, sassafras et carotte qui, ne surnageant pas au terme de la distillation, sont recueillies au fond de l'essencier.

 

Déodorant

L'emploi quotidien d'un déodorant corporel s'est considérablement répandu. Encore faut-il bien le choisir. Les huiles essentielles sont d'excellents agents antifongiques et antiseptiques permettant un effet déodorant naturel, sans besoin de recourir aux sels d'aluminium dont l'usage est décrié.

 

Dermocausticité ou dermotoxicité

Une substance dermocaustique attaque la peau et les muqueuses. Les terpènes et le phénols sont irritants, et les huiles qui en contiennent (origan compact, giroflier, thym, sariette), ainsi que les huiles essentielles à aldéhydes (cannelle écorce, citronnelle, mélisse), doivent être utilisée avec précaution car elles peuvent provoquer des réactions cutanées

 

Desclérosant

Qui freine une prolifération anormale (cicatrices, cellulite).

 

Désinfectant

Qui élimine les germes pathogènes. Sont désinfectantes par diffusion dans l'atmosphère les huiles essentielles d'épinette noire, d'eucalyptus radié, de marjolaine, de niaouli, de ravintsara, de romarin à cinéole et de sapin.

 

Diffuseur

Appareil servant à diffuser (nébuliser) dans l'atmosphère une huile essentielle. Faute d'en disposer, on peut déposer quelques gouttes de l'huile essentielle sur une soucoupe près d'une source de chaleur.

 

Distillation

Opération qui consiste à faire passer un mélange liquide à l'état de vapeur, de façon à séparer ses divers constituants.

 

Drageon

Tige souterraine assurant la propagation de la plante.

 

Drupe

Fruit charnu à noyau (ex : cerise, abricot). Les drupes ne sont pas toutes comestibles (ex : laurier noble).

 

Émétique

Qui fait vomir.

 

Emménagogue

Qui provoque ou facilite l'apparition des règles.

 

Enfleurage

Procédé d'extraction par mise en présence des substances végétales avec une matière grasse.

 

Eau floral : voir Hydrolat

 

Essence

Les essences sont, dans la plante aromatique, les substances chimiques qui lui permettent de contrôler et réguler son environnement par attraction des insectes pollinisateurs, action répulsive sur les prédateurs, inhibition de la germination des graines, voir communication entre les végétaux (émission de signaux chimiques indiquant la présence d'animaux herbivores par exemple). Elles ont également un rôle défensif : protection du bois contre les insectes et les champignons, action répulsive contre les animaux herbivores. En aromathérapie et parfumerie, l'essence est le produit obtenu en brisant les zestes frais des agrumes (poches à essence). Elles peuvent être également dénommée Huile essentielle d'expression.

 

Essencier

L'essencier – ou vase florentin – est le récipient qui recueille l'huile essentielle et l'eau dont elle se sépare à la sorie de l'alambic. On y recueille également l'eau distillée de la plante (hydrolat).

 

Étamine

Organe contenant ou portant le pollen.

 

Ethers

Composants chimiques qui possèdent des propriétés antalgiques (anti-inflammatoires), sédatives et antispasmodiques.

 

Expectorant

Qui facilite l'expulsion, par la toux, du mucus sécrété par les voies respiratoires supérieures (sinus) ou inférieures (trachée, bronches).

 

Exsudat

Substance qui suinte d'un végétal (ex : feuille de ciste).

 

Famille

Classement systématique qui regroupe les espèces ayant des caractères morphologiques communs. Les plantes carnivores ne constituent pas une famille mais un groupe de plantes aux adaptations similaires.

 

Flore intestinale

La population bactérienne intestinale représente 10 fois le nombre des cellules de l'organisme. Les huiles essentielles aident à rétablir les équilibres délicats de ce milieu complexe et à maîtriser les éventuelles proliférations dangereuses.

 

Fongicide

Se dit d'un produit utilisé pour le traitement des maladies provoquées par des champignons (cryptogamiques).

 

Fontaine d'arôme

Humidificateur d'air pouvant diffuser les huiles essentielles avec la vapeur d'eau qu'il dégage.

 

Forme

Type en général clairsemé, souvent sporadique, apparaissant dans les populations d'une espèce présentant un seul caractère déviant.

 

Fragrans

A l'odeur suave et agréable.

 

Furocoumarines

Molécules phototoxiques présentes dans les essences d'agrumes notamment.

 

Genre

Unité de classification groupant un certain nombre d'espèces ayant des caractères communs subordonnée à la famille.

 

Glabrée

Dépourvu de poils.

 

Glanduleux

Muni de glandes

 

Gomme : Voir exsudat

 

Graveolens

A odeur forte.

 

Hampe

Axe portant les fleurs (florifère)

 

HEBBD

Huile essentielle botaniquement et biologiquement définie

 

Hépatocytaire

Qui concerne les cellules du foie (ex : reconstituant hépatocytaire).

 

Herbacé

Comme une herbe, par opposition à ligneux comme un arbre.

 

Herboriste

Le diplôme d'herboriste ayant été supprimé en 1941, la vente des plantes médicinales est confiée aux pharmaciens, sauf dérogation par décret.

 

Holistique

Qui considère son objet comme constituant un tout. L'aromathérapie est une médecine holistique.

 

Homéopathie

Il n'y a pas d'incompatibilité entre l'homéopathie et l'aromathérapie. On se bornera cependant à respecter un délai d'une heure minimum entre la prise d'un médicament homéopathique et d'une huile essentielle (dans cet ordre). Toutefois, par précaution, on évitera d'absorber par voie orale des huiles essentielles à phénol (ex : origan compact, giroflier, cannelle écorce, etc.) en même temps qu'un traitement homéopathique.

 

Hormone

Substance produite par les plantes qui déclenche le développement de leurs organes. Des hormones de synthèse ont été mises en point afin de faciliter la reprise des boutures des végétaux.

 

Hormon-like

Une huile essentielle dite à effet Hormon-like exerce une action semblable à celle d'une hormone. Ceci est principalement dû au chamazulène (action sur hypophyse). Elles sont donc à proscrire en cas de pathologies hormono-dépendantes. Veuillez demander un avis médical. Les principales huiles essentielles dites Hormon-Like sont les suivantes : Ciste, Cyprès de Provence, Genévrier, Myrte rouge, Thym à thujanol, Verveine Odorante.

 

 

Huile essentielle

Produit obtenu à partir d'une matière première végétale aromatique par entraînement à la vapeur d'eau, procédés mécaniques ou distillation à sec. La production mondiale d'huiles essentielles est estimée à environ 60 000 tonnes. Leur plus gros marché est l'industrie lessivière et alimentaire, celui des huiles essentielles thérapeutiques étant par comparaison presque négligeable, ce qui explique la difficulté de trouver des huiles essentielles 100% pures et naturelles et de critère HEBBD.

 

Hybride

Croisement entre 2 espèces différentes de la même famille. L'hybride est souvent stérile.

 

Hydrolat

C'est l'eau que l'on recueille dans l'essencier. Cette eau est chargée d'arômes solubles et d'éléments minéraux présents dans la plante. Les eaux florales sont de remarquables produits cosmétiques naturels et leurs propriétés subtiles leur confèrent une approche douce et sécurisante de l'aromathérapie des bébés. Elle contient moins de 5% d'Huile Essentielle.

 

Hydrolyse

Décomposition d'un corps par fixation des ions H- et OH+ provenant de la dissociation de l'eau.

 

Hypotensif

Qui réduit la tension artérielle.

 

Hypotermisant

Qui fait baisser la température corporelle.

 

Immunostimulant

Qui stimule et renforce les défenses immunitaires.

 

Indice de réfraction

Rapport entre la célérité de la lumière dans le vide à la célérité de la lumière dans le milieu considéré. Ce rapport indique la capacité de ce milieu à réfléchir la lumière.

 

Inflorescence

Partie florale de la plante.

 

Infusion

L'infusion consiste à verser de l'eau chaude sur le matériel végétal et à laisser tremper (infuser) celui-ci pendant quelques minutes.

 

Inhibiteur

Qui empêche un processus de se dérouler.

 

Inversion des effets

Modifications en sens opposé des effets d'un remède si la dose est trop forte.

 

Lactones

Les lactones sont une famille chimique très développée. Présentes dans certaines huiles (ex : achillée, camomille, laurier, etc.), les lactones sont particulièrement psychoactives, expectorantes et souvent allergisantes.

 

Lancéolé

En forme de fer de lance étroit et rétrécit en pointe.

 

Linalol

Alcool monoterpénique exerçant une action immunostimulante présent dans les huiles essentielles issues de nombreuses familles botaniques (apiacées, lauracées, myrtacées, rutacées, burséracées).

 

Lipophile

Qui a une affinité particulière avec les graisses. Les huiles essentielles sont lipophiles.

 

Macération

Action de tremper le matériel végétal dans l'eau pour lui en transmettre certaines propriétés. Plus généralement épuisement des substances odorantes contenues dans un corps par contact avec un solvant.

 

Molécules odorantes

Une plante sur dix seulement a développée au fil de l'évolution des molécules odorantes. Il en existe de 25 000 à 30 000 type que l'aromathérapie moderne répartit, selon les charges électriques dont elles sont porteuses, en positivantes ou négativantes. Sont »négativants », les aldéhydes, cétones, esthers, sesquiterpènes. Les molécules positivantes - terpènes, phénols, oxydes, alcools, éthers – sont tonifiantes et stimulantes.

 

Monoterpènes

Les momoterpènes, molécules les plus répandues dans les huiles essentielles, abondent dans les zestes d'agrumes et les feuilles des conifères. Ils sont antiseptiques, décongestionnants des voies respiratoires et analgésiques.

 

Mucolytique

Qui dissout les mucosités encombrant l'appareil respiratoire ou la sphère génitale féminine.

 

Néphrotoxique

Qui lèse le rein.

 

Neurotoxique

Certaines huiles essentielles sont neurotoxiques. Elles provoqueront un dysfonctionnement au niveau du système nerveux central, des nerfs périphériques ou des organes sensoriels. Cela se traduit par un trouble de la vue ou des autres sens, des convulsions et une paralysie.

Le risque est élevé par voie orale mais plus faible par voie cutanée. N'utilisez jamais les huiles essentielles neurotoxiques chez les enfants de moins de 7 ans, les femmes enceintes et les personnes épileptiques. Chez l'adulte, privilégier la voie cutanée. La voie orale est interdite.

Ne pas utiliser sur une période trop longue (plus de 3 semaines) et gare aux surdosage. Respectez bien les doses indiquées. Les molécules responsables de cette neurotoxicité sont les cétones (déclenche une dégradation du tissu neuronal et des convulsions), les monoterpènes (alpha-pinène ; béta-pinène ; alpha-terpinène : ces molécules peuvent également provoquer des convulsions mais seulement à dose élevée. Eviter la voie orale), ou encore le 1.8 cinéole.

 

Note

Caractéristique d'une odeur.

 

Oestrogen-like

L'action oestrogen-like (proche de celle des oestrogènes) de certaines huiles essentielles est due à la présence de molécules telles que le sclaréole de la sauge sclarée ou le viridiflorol du niaouli. Elles sont donc à proscrire en cas de pathologies dépendantes de l’oestrogène. Veuillez demander un avis médical. Voici une liste d'huiles essentielles dites Oestrogen-like : Basilic, Cade, Camomille Sauvage, Camomille Matricaire, Cèdre de l'atlas, Ciste, Criste Marine, Cyprès de Provence, Fenouil Doux, Genévrier, Hélichryse de Madagascar, Menthe Poivrée, Menthe Verte, Muscade, Myrte Rouge, Nard de l'Himalaya, Niaouli, Patchouli, Sauge Sclarée, Thym à thujanol, Verveine Odorante, Ylang Ylang Complète, Ylang Ylang III.

 

 

Oléorésine

Exsudat spontané ou obtenu après incision ou perforation du tronc de certains arbres. Quelques oléorésines sont dénomées baumes (baume du Tolu, du Pérou). Elles sont distillées pour en enlever la partie résineuse non volatile.

 

Ombelle

Inflorescence dans laquelle les pédoncules floraux sont tous insérés au même point de la tige.

 

Onguent

Mélange d'un corps gras et d'un parfum, à utiliser en friction.

 

Opercule

Organe qui sert de couvercle pour fermer l'urne de certaines plantes.

 

Oxydation


Réaction au cours de laquelle un corps perd des électrons. Il s'agit d'un processus biochimique de combinaison avec l'oxygène.

 

Parfum

Les huiles essentielles jouent un rôle capital dans la fabrication des parfums.

 

Pérenne

Qui dure toute l'année. On parle d'une culture pérenne.

 

Pédicelle

Petite tige portant une fleur ou plus généralement un organe.

 

Pédoncule

Tige primaire ou axe de la hampe florale.

 

Pétiole

Partie inférieure de la feuille qui relie le limbe à la tige.

 

Phénols

Les phénols (monoterpènes) sont les molécules les plus antibactériennes du monde végétal car plus de 92% des bactéries pathogènes y sont sensibles. Les plus répandues sont le thymol, le carvacol, l'australol et l'eugénol. On en trouve notamment dans les huiles essentielles de cannelle de Ceylan, giroflier, laurier, origan, sarriette, etc. Les phénols sont dermocaustiques

 

Phéronomes

Substances odorantes émises par les animaux et les plantes (phytohormones), messagers chimiques servant à créer un environnement favorable, par exemple, en éloignant les insectes nocifs ou en attirant les pollinisateurs.

 

Phlébotonique

Qui active la circulation veineuse.

 

Phototoxique

Qui augmente la sensibilité de la peau à la lumière solaire au point de provoquer des taches cutanées.

 

Phtalides

Molécules caractéristiques de la famille des apiacées. Elles désintoxiquent le foie et stimulent la fonction éliminatrice des reins.

 

Phytothérapie


Traitement de certaines affections par les extraits de plantes. Comparativement à l'aromathérapie, la phytothérapie nécessite moins de matériel végétal (quelques milligrammes à quelques grammes) contre parfois plusieurs dizaines de kilos pour obtenir quelques grammes d'huiles essentielles.

 

Pistil

Organe femelle de la fleur comportant l'ovaire, le style et le stigmate.

 

Plant

Jeune plante destinée à être replantée

 

Plante aromatique

Plante contenant dans l'un de ses organes suffisamment de molécules odorantes pour qu'on puisse en extraire une huile essentielle ou une essence. Les végétaux aromatiques représentent environ 10% des espèces recensées.

 

Poils glandulaires

Poils situés sur les feuilles ou les pétales supportant une glande contenant une poche à essence.

 

Polyvalence

Parce qu'elles sont composées de nombreuses molécules aromatiques différentes, les huiles essentielles sont polyvalentes. Ainsi, la lavande agit aussi efficacement sur le sommeil que sur les infections de la peau ou les douleurs. Les huiles essentielles peuvent en effet, contrairement aux médicaments classiques, être tout à la fois antibactériennes et antivirales. Par exemple, les huiles essentielles contenant du bêta-caryophyllène sont, à des degrés divers, en fonction du pourcentage, ati-inflammatoires, immunostimulantes, etc.

 

Positivant

Qui stimule l'organisme.

 

Qualité

La qualité d'une huile essentielle dépend de très nombreux facteurs : chémotype de la plante, conditions de la récolte et de l'extraction, notamment qualité de l'eau utilisée vaporisée, pression et durée de la distillation.

 

Récepteurs

Avec 10 millions de récepteurs olfactifs, certains être humains peuvent identifier jusqu'à 1000 odeurs. Les récepteurs de la muqueuse olfactive se renouvelle en 30 à 40 jours tout au long de la vie.

 

Rectifié

Une huile essentielle est dite restifiée quand on en a éliminé certains composants non souhaités. Ainsi, elles peuvent deterpénée ou démentholée.

 

Rendements

Les rendements des plantes aromatiques en huiles essentielles sont très variables. Ainsi, 1 kg d'huile essentielle exige 7 à 8 kg de clou de girofle et 4 tonnes de pétales de rose de Damas. Ces différences subsistent à l’intérieur d'une espèce : ainsi, un thym à linalol produit 30 à 40% de feuilles de moins sur 1 ha qu'un thym à thymol.

 

Répulsif

Qui fait fuir les insectes. Certaines molécules possèdent cette propriété répulsive : aldéhyde cinnamique de l'écorce de cannelle de Ceylan, camphre du ravintsara, citronnellal de l'eucalyptus citronné et de la citronnelle ou eugénol du clou de girofle.

 

Roller

Cylindre muni à son embout d'une bille massante permettant d'appliquer sur la peau par pression ou massage un mélange d'huiles essentielles à indication thérapeutique précise.

 

Saprophyte

Végétal qui se nourrit de matière organique en putréfaction.

 

Sédatif

Qui calme et apaise.

 

Sous-espèce

Subdivision de l'espèce formant un nombre d'individus qui occupent à l'intérieur de l'espèce leur propre aire de répartition et qui possèdent un nombre de caractères communs par lesquels ils se distinguent des sujets typiques de l'espèce. L'abréviation de sous espèce est la suivante : ssp.

 

Spatulée

En forme de spatule, élargi au sommet.

 

Spécification botanique

Le nom latin d'une plante définie par la nomenclature botanique internationale est seul à permettre une identification précise. Ainsi, il existe en Australie 500 espèces d'eucalyptus aux compositions chimiques et propriétés très différentes. Or, il est capital de les distinguer. Ainsi, l'essence de sauge, vendues sans autre précision, a pu provoquer des crises d'épilepsie, la sauge sclarée ayant été confondue avec la sauge officinale. La spécification botanique héritée de Linné comporte l'indication du genre (Citrus, Mentha, Eucalyptus), de l'espèce et éventuellement de la sous-espèce, et est complétée par des précisions : var. Pour variété cultivée ou cultivar, hybride souvent représenté par un « x », s'il y a croisement entre les variétés cultivées et/ou les espèces. Exemple des lavandins : Lavendula x intermedia clone abrialis, ou Lavandula intermedia clone grosso.

 

Spécificité biochimique : Voir chémotype

 

Spray

Projection dans l'air d'un liquide en fines gouttelettes. Par extension, atomiseur ou propulseur. Les gaz propulseurs étant néfastes pour les bronches sont déconseillés en aromathérapie.

 

Stigmate

Partie supérieure du pistil qui reçoit les grains de pollen lors de la fécondation.

 

Suaveolens

Parfumé

 

Succulent

Qui contient beaucoup de jus : fruit succulent.

 

Tégument

Enveloppe parfois très dure des graines. Vésicule du protoplasma de la cellule.

 

Terpènes

Composés uniquement de carbone et d'hydrogène, les terpènes se répartissent en monoterpènes, sesquiterpènes et diterpènes. Ils jouent un rôle très important dans la stimulation générale de l'organisme. Les huiles en contenant doivent être utilisées avec précaution car ils sont révulsifs, agressifs pour la peau. Les conifères sont une source majeure de composés terpéniques dont la diffusion naturelle en forêt à une action antiseptique.

 

Tisane

Liquide à visée curative résultant de l'extraction des principes actifs d'un végétal par décoction, macération ou infusion.

 

Toxicité

Ce qui est naturel n'est pas pour autant inoffensif. Les huiles essentielles ne sont jamais dangereuses aux doses usuelles mais une certaine toxicité, par exemple pour les huiles à phénols, peut se manifester en traitement long ou à des doses élevées.

 

Trilobé

Comportant 3 lobes. Feuilles trilobée.

 

Tropisme

Affinité particulière avec un organe et aptitude à soigner une affection donnée.

 

Variété

Plante différente des individus de son espèce par une ou plusieurs caractéristiques de forme ou de couleur (En abrégé : var.)

 

Vasculotrope

Qui active la circulation.

 

Virus

Le virus, que Pasteur appelait « infrabactérie » tient son nom du latin virus « poison » car il utilise les constituants d'une cellule hôte pour s'y multiplier et la dénaturer. Des expériences scientifiques ont montré que de nombreuses huiles essentielles ont une action antivirale (exemple : le ravintsara).

 

Vivace

Plante qui vit plusieurs années.

 

 

(Sources : Dictionnaire du français, Hachette)