Panier  

Aucun produit

0,00 € Total

Panier Commander

Tous nos dossiers thématiques

Livre d'Or


Marques

Bon à savoir sur les cosmétiques

Ce qu'il faut savoir sur les cosmétiques

 

Le consommateur s'interroge

Qu 'y a t-il dans les cosmétiques ? De la simple savonnette à la crème de soin ultra sophistiquée, du gel douche au baume démêlant... Quels effets ont-ils réellement, en dehors de tous les pouvoirs qu'on leur prête ?Sont-ils sans danger pour notre peau, pour notre santé, pour notre environnement ?

 

 

Le système européen INCI, qu'est ce que c'est ?

Le 1er Janvier 1998, la déclaration des composants est rendue obligatoire sur le système européen " lNCl " ( International Nomenclature of Cosmetic Ingrédients ). Les composants doivent être répertoriés sur l'emballage, les premiers de la liste ( 4 à 8 ) constituent la plus grande partie du produit. Ceux qui représentent moins de l % sont ensuite énumérés dans le désordre.
Ainsi un agent actif représentant 0,003% du produit peut se retrouver devant un composant représentant 0,99%.

Les colorants sont notés en fin de liste sous la dénomination CI (Color Index) suivie d'un nombre de 5 chiffres (correspondant aux couleurs). Pour les produits de maquillage, les colorants sont inscrits entre crochets, et le signe +/- signifie que ces colorants ne sont peut-être pas tous présents dans le même produit.

Cette déclaration comporte quelques inconvénients; les noms des plantes sont inscrits en latin... les matières odorantes ne sont indiquées que globalement sous le terme " parfum" ou " fragrance "... Elle présente quand même l'énorme avantage d'informer les consommateurs sur les formulations auxquelles ils n'avaient auparavant pas accès.

 

 

Le "naturel" nous interpelle

Les publicitaires le savent bien. Ils nous vantent les actifs de plantes par ci, les acides de fruits par là... ce sont justement ces fameux principes actifs qui représentent moins de 1% du produit ! Mais le reste c'est quoi ?

 

 

Les émulsions

Une grande part de la cosmétique se présente sous la forme d'émulsion. Les laits démaquillants, les crèmes nutritives ou hydratantes, les laits corporels, les masques, les fonds de teint...etc.
Une émulsion se compose d'une phase aqueuse, souvent de l'eau d'ailleurs ( 1er ingrédient inscrit sur la composition " aqua ..) , d'une phase huileuse, grasse, et de plusieurs émulsifiants pour faire tenir le tout ensemble.

 

 

Pourquoi des émulsions ?

La protection naturelle de la peau est une émulsion, le film hydro - lipidique, mélange de sébum, de sueur et de résidus de la couche desquamante.

L'application d'une émulsion apporte une sensation de confort immédiat en fonction de sa texture qui peut être variable : effet nourrissant sur une peau sèche qui supprime les sensations de "tiraillements", effet rafraîchissant sur une peau grasse,etc.
L'effet à long terme d'une application quotidienne, peut soit être intéressant si cela aide à la prévention d'une multitude de troubles cutanés (déshydratation, tâches, rougeurs, rétention d'eau, ...), soit gênant, si cela entrave les fonctions naturelles de la peau et entraîne les déséquilibres cités.

 

 

Composition des émulsions

Revenons à notre émulsion. Que cache t-elle dans sa phase huileuse ? De bonnes graisses sans doute, des lipides de qualité, nourriture essentielle de nos membranes cellulaires ? Malheureusement, non.
La principale matière grasse qui sert à confectionner les produits de beauté est issue de l'industrie pétrolière.
On pourrait y voir une revalorisation des déchets ... s'il ne s'agissait de notre santé !
Ce produit résiduel provenant du raffinage du pétrole, c'est la paraffine (paraffinum liquidum sur la déclaration des composants souvent notée après "aqua"). On trouve ses dérivés sous d'autres noms tels isohexadécane, isoparaffin, ceresin, vaseline... toujours des matières inertes sans intérêt pour le soin de la peau. Mais son coût peu élevé rend son utilisation incontournable pour une majorité de fabricants.

Autre produit largement utilisé dans la cosmétique : les silicones.( dimethicone et tout ce qui se termine par "icone"). Produits de synthèse, ce sont des huiles très fines qui permettent d'obtenir des crèmes fluides, de texture agréable.
Mais quel intérêt pour le soin quotidien ? Sans compter que ce silicone est très peu biodégradable.

 

 

Attention

La peau est vivante et c'est en la traitant comme telle qu'on entretient sa vitalité.
Il est surprenant de constater que tous ces produits qui se targuent d'empêcher son vieillissement vont à l'encontre de ses fonctions naturelles.
De nombreux problèmes de peau s'entretiennent suite à une mauvaise utilisation de produits cosmétiques et surtout à cause de l'utilisation de mauvais produits !

 

 

La mousse ne lave pas !

Les substances éthoxilées ( ex.: sodium laureth sulfate, 1er ingrédient après aqua (eau) sur la composition des shampoings, gel douche...) sont à l'origine d'une industrie polluante inacceptable pour la fabrication de produits dits d'hygiène qui sont, de plus, beaucoup trop agressifs pour la peau et le cuir chevelu.
Leur seul intérêt est de former rapidement une mousse abondante et onctueuse qui donne l'illusion d'être lavé en douceur... Or ces tensio-actifs stimulent la sécrétion de sébum et le consommateur entre ainsi dans une ronde infernale.
Les cheveux graissent rapidement. On fait des shampoings de plus en plus rapprochés, voir pour beaucoup tous les jours. Les cheveux s'asséchant, on essaie les après-shampoing, puis les soins nourrissants. La peau du visage agressée va tirer ou avoir des boutons entraînant l'utilisation de nouveaux produits soi-disant toujours plus performants, etc.

 

 

Le savon, un produit sain et naturel !

Cette bonne vieille recette, qui date de l'Egypte ancienne, n'est plus ce qu'elle était pour la plupart des savons actuellement présents sur le marché.
La paraffine bon marché, qui remplace les précieuses huiles végétales, les agents de texture, stabilisateurs, anti-oxydants, parfums de synthèse, colorants, en font un produit très agressif et inutilisable pour un nettoyage quotidien surtout sur une peau déjà déséquilibrée ( acné, eczéma, psoriasis,...).

 

 

C'est la réalité sur la cosmétique !

Tout ces jolis petits pots, tubes, flacons de crème bien blanche qui nous évoque la pureté, qui nous parle de sérénité, de nature, de sagesse même, et de tout ce dont nous avons soif, ne sont en fait que les tristes résidus d'une marée noire..
A tout cela, il existe des alternatives non -polluantes et plus saines pour notre peau.
Les plantes, sous diverses formes (huiles végétales, huiles essentielles, macéras...) y sont pour beaucoup, c'est pourquoi elles doivent être à la base de tout bon cosmétique.


Ce document est extrait de la lettre D'Asphodèle  Bio-Esthetique, Somatothérapie, Formations à St Georges /Loire (49)