Panier  

Aucun produit

0,00 € Total

Panier Commander

Tous nos dossiers thématiques

Livre d'Or


Marques

Savon d'Alep, un savon de tradition

 Le savon d'Alep, un savon de tradition

 

Le savon d'Alep, une longue histoire

savon alep La ville d'Alep située au nord ouest de la Syrie, fait partie des villes les plus anciennes. Elle était connue sous le nom de Halab et Béroia pendant la période antique (période paléo-babylonienne de 2004 à 1595 avant J-C).

La ville d'Alep a été pendant longtemps le siège de nombreux conflits, conquêtes et invasions :
Amorites, Hittites , Romains, Arabes,.. se sont battus pour s'approprier cette cité très prospère.

En l'an 1000 av. J.C., Alep devient le marché mondial du savon. Les Croisés, de retour de Terre Sainte, ont rapporté avec eux la technique de fabrication du savon d'Alep. Avec ces 3000 ans d'existance, ce savon est considéré comme le plus ancien. Il est à l'origine de la plupart des savons, dont bien sûr le fameux savon de Marseille.
Depuis 1986, le centre ville d'Alep a été classé patrimoine mondial de l'UNESCO.

 
Achetez un savon d'Alep

Le savon d'Alep, une recette très simple

Tous les savons sont fabriqués depuis des millénaires sur le même procédé, que l'on appelle la saponification, du latin sapo (savon).
La saponification consiste à mélanger un corps gras, du suif par exemple, avec de la potasse ou de la soude (cendre de bois). La saponification des corps gras est une réaction normalement lente mais, en élevant la température ou la quantité de soude, on peut accélérer le processus de fabrication.
Le véritable savon d'Alep doit être fabriqué au moins en Syrie, de préférence dans la région d'Alep et non au Maroc, en France ou même ...en Chine.savon alep Direct Nature
Il doit être composé exclusivement de quatre ingrédients, inchangés depuis des millénaires :
huile d'olive, huile de laurier, eau et soude naturelle. Aucun parfum, colorant ou conservateur ne doit être ajouté.
1- Pour le savon d'Alep traditionnel, on utilise une huile d’olive de première qualité obtenue lors de la deuxième pression. On obtient ainsi une huile d'olive plus noire, avec un taux d'acidité élevé (la première pression étant principalement réservée à un usage alimentaire).
La bonne odeur du savon est liée à la qualité de l'huile. Certains fabricants peu scrupuleux utilisent des huiles de fritures ou autres, comme l'huile de palme. Mais plus l'huile est de mauvaise qualité, plus vous devez ajouter de la soude pour obtenir la saponification. Alors, méfiez-vous des savons qui ne sentent pas bon !
2- Pour l'huile de baie de laurier, la technique d'extraction est un peu différente. On éclate le fruit dans l'eau chaude et on récupère la pulpe, dont on tire l'huile.
3- Le 3ème ingrédient rentrant dans la composition du savon d'Alep, est la soude ou hydroxyde de sodium (NaOH). Il existe plusieurs procédés pour fabriquer de la soude caustique.
Aujourd'hui, 99 % de la soude produite est d'origine électrochimique (électrolyse du chlorure de sodium NaCl).
On peut également fabriquer de la soude dite végétale. Ce procédé est connu depuis l'Antiquité. Il faut du carbonate de sodium (Na2C03), qui peut provenir soit des cendres obtenues par combustion de plantes halophytes comme la salicorne, le goëmon (Bretagne) ou la Soude vraie (Suaeda vera), soit des gisements de natron que l'on trouve par exemple en Égypte ou en Amérique du Nord. En ajoutant à ce carbonate de sodium un peu de chaux, on obtient de la soude caustique.
Toute la science de la saponification réside dans l'équilibre de l'huile et de la soude. Il est nécessaire que la soude et l'huile soient entièrement consommées par la saponification.
La réduction de soude ou l'augmentation de l'huile vous donnera un savon surgras. Pour le savon d'Alep, on utilise environ trois kilos de soude pour 100 litres d'huile.

 

Le savon d'Alep, une fabrication artisanale

savon alep La fabrication du savon d'Alep consiste à mélanger l'huile d'olive et la soude dans une cuve et à chauffer le tout à plus de 100°C pendant trois jours.
En fin de cuisson, on ajoute l'huile de baies de laurier. Ajoutée en fin de fabrication, cette huile ne pourra pas se saponifier complètement. Le savon d'Alep est d'autant plus surgras que le taux d'huile de laurier est élevé. Cette technique ne permet pas d'inclure plus de 25% d'huile sans altérer le savon.
Pour augmenter le taux d'huile de baies de laurier, il faut la saponifier et donc l'introduire en même temps que l'huile d'olive en début de cuisson. Par cette technique, on peut introduire jusqu'à 40% d'huile de baies de laurier. Mais cela est-il vraiment intéressant puisqu'elle est saponifiée ?
La pâte de savon d’Alep est ensuite étalée au sol, découpée manuellement en morceau et estampiée.
Les savons sont ensuite stockés dans la savonnerie et mis à maturer pendant au minimum 9 mois dans une tour de séchage de forme hélicoïdales pour que l'air puisse passer et favoriser un séchage optimum. Durant ce séchage, la soude restante se décompose et le taux d'humidité diminue.
Comme un bon vin, le temps bonifie le savon d’Alep : plus un savon d’Alep vieillit et mature, meilleur il est. Avec le temps, le savon d’Alep se fait plus doux et une fois chez vous, votre bloc de savon d’Alep va continuer sa maturité. En l'absence de soleil, la surface s'oxyde lentement et sa couleur devient marron alors que l'intérieur demeure vert.

 

Le savon d'Alep, un savon écologique

Dans le véritable savon d'Alep, vous ne trouverez ni graisse animale (sodium tallowate ou sodium lardate) , ni tensio-actif irritant tel que Sodium Laureth Sulfate, ni silicone, ni stabilisant, ni conservateur, ni colorant, ni nanoparticule, ni huile de palme dont la culture intensive est la base d'une déforestation de grande envergure.
De par sa composition, il est 100% biodégradable. La soude, qui est non biodégradable à l'origine, le devient lors de la saponification.
Le savon d'Alep se conserve des années dans un endroit sec, à l'abri du soleil. Plus un savon est ancien, meilleur il est. Le temps l'affine, le rendant de plus en plus doux.

 

Choisir un savon d’Alep

savon alep Il doit sentir bon : une bonne odeur d'olive et de laurier.
Il ne doit pas être gras.
Sa surface doit être rugueuse et l'aspect général fait assez brut.
Il doit avoir une couleur brun-beige. Plus le temps de séchage sera long, plus sa couleur tirera vers le brun. Plus il sera court, plus il tirera sur le vert.
Si vous le coupez, l’intérieur du savon doit être vert olive.
Etant très sec, le savon d'Alep flotte dans l'eau.
Sur l'étiquette, vous ne devez lire que : Aqua (eau), Olea Europea (huile d'olive), Laurus nobilis (laurier), sodium hydroxide (soude). Rien d'autre !
Le nom du fabricant en arabe est incrusté dans le savon. Il se présente sous la forme d'un cachet rond réalisé lorsque le savon est encore mou avec une sorte de sceau-marteau. Le nombre d’étoiles tamponnées sur le savon correspondait auparavant à la proportion d'huile de laurier dans le savon.

 

Propriétés du Savon d'Alep

Le savon d'Alep est mondialement reconnu pour sa douceur exceptionnelle, ses nombreuses vertus dermatologiques, sa longévité et son arôme puissant provenant de l'huile de laurier.
Il est constitué de deux huiles complémentaires, les plus nobles et les plus bénéfiques : l'huile d'olive, très grasse pour la douceur et l'hydratation, et l'huile de laurier, plus sèche pour ses vertus apaisantes, antiseptiques et désinfectantes.
Considéré comme un savon « surgras », il convient également pour les peaux délicates ou sèches. Il permet de rétablir le film hydrolipidique de la peau et de lui donner un effet satiné.

 

Utilisation du Savon d'Alep

Le savon d'Alep est un savon très doux qui convient à toutes les peaux et à toute la famille, du bébé au sénior.
Comme il respecte le film hydrolipidique de la peau, il peut s’utiliser au quotidien sur la peau du corps, du visage.
Il peut également servir pour les cheveux. Comme c'est plutôt un savon gras, il est conseillé pour les cheveux à tendance grasse, les cuirs chevelus irrités et les pellicules. Un shampoing au savon d’Alep : 1 à 2 fois par semaine. Evitez-le, si vous avez les cheveux secs.
Le savon d’Alep peut également remplacer la mousse à raser. Ce type de savon a l’avantage de ne pas irriter la peau du visage.
Le savon d'Alep nettoie les pores en profondeur réduisant ainsi leur obstruction par un excès de sébum, responsable de points noir et boutons. On peut donc, en plus de l'utiliser pour le nettoyage du visage, l'utiliser en masque. N'oubliez pas, comme our tout masque, de rincer à l’eau.
Comme le savon de Marseille, le savon d'Alep peut être utilisé pour le lavage du linge délicat.
Traditionnellement, le savon d'Alep est également utilisé comme anti-mite. Il suffit de mettre des morceaux dans une armoire pour protéger le linge.
Avant la première utilisation, il est souhaitable de « laver » son savon sous le robinet. Il ne faut pas oublier qu'il a sécher pendant 1 an sans être protégé de la poussière et que, durant ce séchage, les sels sont remontés à la surface.

 

Notre conclusion sur le savon d'Alep

Certains diront que c'est le meilleur savon du monde. Sans aller jusque là, il faut reconnaître qu'il ne manque pas de qualité.
Très doux, il est parfait pour les peaux à problèmes, les cheveux gras ou les pellicules. Il est très économique et écologique. L'essayer... c'est l'adopter !


Accéder à la fiche détaillée et à la fiche technique de ce produit.

Savon d'Alep Direct Nature
Savon d'Alep Direct Nature
voir fiche détaillée