Panier (vide) 0

Marques

Nos dossiers thématiques

Offre de bienvenue

découvrez vos avantages fidélité

Nouveautés

Toutes les nouveautés

En promo

Tous les produits en promotion

Meilleures ventes

Toutes les meilleures ventes

Satisfaction clients

Le Ptine, un dangereux polyphage

Qui est le Ptine ?

le ptine, Ptinus furNom latin : Ptinus Fur, Gibbium psylloides
Ordre : Coléoptères
Famille : Ptinidés/Anobiidae
Taille : 2 à 5 mm
Lieu : habitation, local
Période : toute l'année

Larve : taille : 4 mm. Ressemble à un petit ver blanc assez mou et légèrement arqué avec une pubescence de soies hérissées jaunâtres sur tout le corps.

Ce qu'il faut savoir sur le Ptine

Les ptines aiment vivre et se développer dans les recoins de nos maisons. Il recherche l’humidité et l’obscurité (il n'aime pas vraiment la lumière). On le trouve surtout dans les maisons anciennes, dans les greniers, granges, caves, entre les vieux murs et les placoplatres qui les recouvrent, sous les planchers. Par son aspect globuleux lisse et brillant, cet insecte est très caractéristique et facilement reconnaissable. Ressemblant à une petite araignée ou à une grosse tique, il mesure entre 2 à 5 millimètres, est constitué de 3 paires de pattes, deux antennes, un corps tout rond rougeâtre et une petite tête noire. Il ne peut pas voler car ses élytres sont soudés et il se déplace assez lentement. Cet insecte est inoffensif. Il ne pique pas, ne mord pas et ne provoque pas d'allergies. Il se contente d’être là et de consommer ce qu'il aime.

Très polyphage, le ptine voleur ou Ptinus Fur attaque pratiquement tout : blé, farine, semoule, flocons d'avoine, son, paille, pâtes alimentaires, gâteaux secs, pain sec, tabac, réglisse, miel, fruits secs (dattes), cacao, produits d'herboristerie, épices (poivre, gingembre, piment), cuir, peaux, fourrures, animaux empaillés, laine, plumes, brosses, poils de balai, papier, carton, reliures de livres, viande, viande fumée, saucisses sèches, etc.

Il peut causer des dommages assez importants aux tissus et aux livres et quelques ravages mineurs dans les denrées alimentaires stockées. Toutefois ses dégâts sont considérés comme moindres par rapport à ceux causés par des espèces voisines. Le Ptine bombé s’adapte très bien aux climats frais et peut survivre pendant une longue période sans aucune nourriture; l'adulte peut vivre jusqu'à 1 an. Certains Hyménoptères appartenant à la famille des Bethylidae peuvent parasiter ses larves.

Les ptines aiment aussi les endroits humides : les recoins sombres où l'eau s'infiltre sans qu'on le sache sont de véritables cités à ptines ! Des espaces mal ventilés entre une cloison ou des plaques de plâtre et d'anciens murs sont généralement des repères à gibbiums. La ménagère, qui ne soupçonne pas leur présence dans ces cachettes inaccessibles, considère alors la pullulation soudaine de ces insectes comme un indice apparent de malpropreté. Il n'en est rien ! 


Le ptine vêtu ou ptine Australien (Ptinus Tectus) est peu présent en France. Son alimentation est similaire à celle du ptine voleur, mais sa fécondité est beaucoup plus élevée : 1 000 œufs environ au lieu de 50 pour le ptine voleur !

A l'abri des regards, les ptines croissent en tirant parti des conditions tamponnées de leur cachette. Lorsque les densités deviennent trop fortes, les adultes migrent pour coloniser des endroits favorables mais peu peuplés. Ces dispersions saisonnières les révèlent brusquement et les rendent particulièrement impopulaires. Ils surgissent dans la salle de bain et envahissent alors les moindres recoins de la maison. Mais pas de panique : la plupart d'entre eux meurent rapidement de déshydratation et d'épuisement aux pieds de la ménagère. 

Le cycle de développement du Ptine

La biologie de cette espèce est très voisine de celle d'autres Anobiidae. L’évolution complète demande en moyenne de 12 à 16 semaines, en conditions normales, et seulement 7 en conditions optimales à 33° C. Les femelles pondent de 50 à 100 œufs, en général à la fin du printemps ou en été, les éclosions surviendront 2 semaines après la ponte. Le développement larvaire dure environ six semaines, la nymphose s'étend sur 3 à 4 semaines. Il y a 3 à 4 générations annuelles.

D'autres Ptines

le ptine, Gibbium psylloidesDans la même famille, on peut trouver le Ptine bombé (Gibbium psylloides) qui est un insecte ravageur des épices, des grains, de la farine altérée, du pain sec, du cacao, du cuir, de la soie artificielle. On l'a également signalé dans des momies égyptiennes de musées. On trouve également le Ptine doré (Niptus hololeucus) qui est polyphage et omnivore.

Comment éliminer le Ptine ?

La lutte contre les gibbiums doit être avant tout préventive : dans les habitations à risques, il faut être attentif à tout ce qui pourrait favoriser leur existence. La prévention doit commencer par la réfection du bâtiment, au moment d'édifier les cloisons ou de construire les planchers. Ensuite, il ne faut jamais négliger les dommages aux toitures et assainir les endroits humides.

Prudence et prévention n'empêcheront toutefois pas qu'un jour, des ptines puissent envahir l'une ou l'autre demeure. Les soupçons doivent se porter immédiatement sur les vieux planchers, qu'il faudra enlever pour éliminer les débris accumulés au fil des années. On effectuera un traitement insecticide à base de pyrèthre. Si l'infestation est spectaculaire, une entreprise de désinfection devra sans doute être contactée. 

On s'y prendra de la même manière que pour la mite alimentaire. Voici comment procéder :

1. Prenez un grand sac poubelle et jeter tout ce qui n'est pas en boîte totalement hermétique, même les produits qui semblent impeccable.
2. Passez l'aspirateur dans tous les coins et recoins du placard ou de la réserve.
3. Remplissez une bassine d'eau chaude + produit vaisselle + désinfectant ( bio bien sûr !). A l'aide d'une brosse, frottez l'ensemble du placard en n'oubliant aucun recoin.
4. Quand tout est bien sec, traitez avec notre insecticide 4J dilué à 5% l'ensemble du placard (prévoir 500ml pour 5m² de surface traitée). Pour traiter de grandes surfaces, préférez ce même insecticide mais sous sa forme concentrée. C'est alors vous qui ferez la dilution avec de l'eau dans un pulvérisateur à hauteur de 5% (50ml d'insecticide pour 950 ml d'eau)

5. Le traitement peut être complété par la bombe Insecticide Ecodoo pour les recoins moins accessibles. La pyramide fumigène Volkano ou notre fogger Habitat permettront de compléter le traitement direct en propageant soit une fumée de pyrèthre, soit de géraniol dans la pièce traitée. Ces produits restent une aide complémentaire à une action de contact comme l'insecticide 4J. Ils permettront malgré tout d'atteindre et détruire les ptines à découvert en promenade.

6. La terre de diatomée placée dans les rainures de sol ou les interstices de murs donnera de bons résultats sur ce type d'insecte. Soit en poudrant directement la diatomée dans les trous et recoins, soit en l'injectant grâce à la diatomée en aérosol dans les fissures de mur pour une meilleure pénétration de la poudre.

7. Mettez à divers endroits dans le placard quelques sachets anti-mites alimentaires.

8. Mettez à divers endroits dans le placard ou dans les pièces des pièges mites alimentaires (de marque Aries ou Kapo). Pour une invasion importante ou de grandes pièces, vous pouvez optez pour le piège XXL de la marque Aries (champ d'action = 70m²).

9. Il ne vous reste plus qu'à remettre toutes vos denrées dans les placards, mais toujours dans des boîtes totalement hermétiques.

Les produits qu'il vous faut contre les ptines