Panier (vide) 0

Marques

Nos dossiers thématiques

Offre de bienvenue

découvrez vos avantages fidélité

Nouveautés

Toutes les nouveautés

En promo

Tous les produits en promotion

Meilleures ventes

Toutes les meilleures ventes

Satisfaction clients

Nomenclature des huiles essentielles



Groupe Afnor

Norme AFNOR d'une huile essentielle

Seule une huile essentielle obtenue par la distillation d'une plante botaniquement définie dans un alambic au moyen de vapeur d'eau sous basse pression correspond à la norme AFNOR (AFNOR NF - T75.006 - 10/87)

Le produit, obtenu par expression mécanique sur les agrumes devrait être appelé essence et non huile essentielle.

Il existe une nomenclature propre aux huiles essentielles qui vous permettra d'identifier de manière certaine l'huile essentielle que vous recherchez :


  • Le nom latin
    Le nom français est insuffisant pour la reconnaître. En effet, il existe par exemple plusieurs sortes d'huiles essentielles de lavande. Les propriétés peuvent varier d'une sorte à une autre. Référez-vous toujours au nom latin qui vous aura été prescrit par un naturopathe.

  • Le chémotype
    Le chémotype permet d'identifier les composants biochimiques majoritaires d'une huile essentielle. Pour en savoir, plus consultez notre lexique sur les huiles essentielles.

  • Le procédé d'extraction
    Hormis certaines espèces végétales telles que les agrumes dont les essences sont extraites par expression à froid, la plupart des huiles essentielles sont obtenues par distillation. Mais il existe plusieurs techniques de distillation. Pour améliorer le rendement, certains producteurs ont recours à des solvants ou à d'autres huiles essentielles, ce qui a pour effet de détruire certaines substances originellement présentes dans les végétaux. Nous vous conseillons de choisir des huiles identifiées "AB" (Agriculture Biologique) pures et naturelles, ce qui atteste que les huiles sont obtenues par procédé de distillation à température maîtrisée et à faible pression.

  • L'origine d'extraction
    On peut extraire les essences de différentes parties du végétal : la fleur, la feuille, la racine, la graine... Cette origine n'est pas anodine. Il est, d'une manière générale, reconnu des propriétés différentes selon la source de l'essence.