Panier (vide) 0

Marques

Nos dossiers thématiques

Offre de bienvenue

découvrez vos avantages fidélité

Nouveautés

Toutes les nouveautés

En promo

Tous les produits en promotion

Meilleures ventes

Toutes les meilleures ventes

Satisfaction clients

Je fabrique mon anti-mousse naturel

Je fabrique mon anti-mousse naturel 

Si il est une chose qui revient systématiquement chaque année au début du printemps, c'est le verdissement de vos surfaces extérieures par des mousses, des lychens ou des champignons. Quelque chose dont on se passerait bien mais qui est inévitable en sortie d'hiver. Les dépôts verts adorent l’humidité et ils se développent aux endroits les moins ensoleillés. Un phénomène d'autant plus présent si vous vivez dans une région pluvieuse ou si une partie de votre maison ou de votre terrain sont ombragés.

 

Quelle sont les causes de l'apparition des mousses ?

Nous l'avons évoqué, l'humidité en est une, mais elle n'est pas la seule. Les mousses aiment se développer quand le sol est de piètre qualité. Ainsi, les autres végétaux poussent mal et les mousses, étant plus adaptables que la plupart des plantes, s’installent pour occuper l’espace laissé vide. Les mousses ne sont pas le problème, elles sont le symptôme.

Quand vous voyez de la mousse dans votre gazon, votre toiture, votre terrasse, votre plate-bande ou votre allée, cinq facteurs peuvent être en cause :
1 - Emplacement très ombragé
2 - Sol très pauvre
3 - Sol détrempé
4 - Sol densément compacté
5 - Sol très acide (un pH de moins de 5,5)

 

C'est d’ailleurs bien souvent une combinaison de ces facteurs qui nuit tellement à la croissance des autres végétaux qu’elle laisse les mousses pénétrer. Peut-être que le sol est compacté et ombragé, ou pauvre, détrempé et acide. Certains de ces facteurs sont faciles à vérifier. On peut voir à l’œil si l’emplacement est ombragé et si vous pesez sur le sol et que l’eau en ressort, il est détrempé. Essayez d’enfoncer un crayon à mine dans le sol: si vous avez de la difficulté, il est trop compacté. Quand à savoir si votre sol est réellement acide ou pauvre, seule une analyse de sol vous le dira.

 

Je fabrique mon anti-mousse naturel 

Une surface plus que concernée : votre toit

Au-delà de l’aspect esthétique, les dépôts verts peuvent représenter un risque pour votre habitation. En première ligne : votre toit. Leur présence sur vos tuiles ou ardoises compromettent l’imperméabilité de votre toit et le rendent sensible au gel, aux intempéries et aux infiltrations. Vos tuiles deviennent de plus en plus poreuses, fragiles et cassantes. Quand le froid revient, les tuiles ou ardoises gorgées d’eau se fissurent et provoquent des fuites. C’est pourquoi il faut éliminer les dépôts verts  de votre maison sans attendre. Une toiture bien entretenue est plus solide, plus étanche et plus esthétique. Un démoussage régulier permet de prolonger la durée de vie de votre toiture et la santé de votre habitation. 

 

Quand votre terrasse, allée et dallages deviennent vert

La terrasse ou le balcon reste un lieu de vie important dans une habitation. Utilisée toute l'année, pour partager un repas, jouer ou simplement se rendre dans son jardin, elle se doit d'être parfaitement sécurisée. Or les mousses rendent les terrasses et allées glissantes, car elles se gorgent d'eau, empêchant cette dernière de bien s'écouler. La mousse peut également se loger entre les dalles et les détériorer. Enfin, au delà de ses aspects, elle donnera à vos surfaces extérieures un aspect que certains jugent inesthétique dû à sa couleur verdâtre (les goûts et les couleurs :)).

Plutôt que de recourir aux algicides ou fongicides chimiques, essayez des solutions mécaniques et des produits naturels. 

Nous vous avons sélectionné 4 produits courants qui, une fois additionnés entre eux dans de l'eau tiède, donneront de très bons résultats contre le verdissement de vos surfaces.

L'acide citrique : On le trouve évidemment dans les citrons et autres agrumes. Pour obtenir une production en quantité et en qualité, des chercheurs ont mis au point un process industriel. L'acide citrique que nous utilisons au quotidien est issu de l'action d'une moisissure (Aspergilius Niger) sur une base de saccharose. Il aura une action desséchante efficace sur les mousses.

Le bicarbonate de soude : Déjà utilisé du temps des Égyptiens, le bicarbonate continu de nous étonner tous les jours. Force est de constater qu'il offre des possibilités innombrables d'usage au quotidien ! Combiné à l'acide citrique, il viendra compléter l'action anti-mousse. Il est par ailleurs efficace seul sur des lychens en saupoudrant directement sur les surfaces visées. Ne soyez pas étonné de la petite réaction chimique effervescente lorsque sont mélangé le bicarbonate, l'acide citrique et l'eau. C'est tout à fait normal ! Cette une réaction acido-basique entre les 2 ingrédients. La réaction d'un acide avec le bicarbonate de soude produit du dioxyde de carbone, qui est un gaz et va donc s'échapper sous forme de petites bulles, c'est l'effervescence ! Les autres produits de cette réaction sont des molécules d'eau et du citrate de sodium.

L'acide citrique et le bicarbonate de soude devront être mélangés avec une huile végétale (on choisira l'huile de tournesol) et de l'huile essentielle de Tea tree.

L'huile végétale donnera un rôle asphyxiant. Quand à l'huile essentielle de Tea tree, ses propriétés antifongique à large spectre augmentera l'effet anti-mousse.

Pour favoriser le mélange, l’astuce est de faire la préparation avec de l’eau tiède. 

Pour fabriquer son anti-mousse naturel, 100% efficace et à moindre frais, rien de plus simple ! Partons sur un produit fini de 5 litres. Cela vous permettra de couvrir déjà une belle surface. Vous pouvez multiplier les proportions si vous désirez traiter davantage. Dans un seau (d'eau tiède, cela favorisera le mélange), versez 300 grammes d'acide citrique puis 75 grammes de bicarbonate de soude. A cela, additionnez de 2 cuillères à soupe d'huile de tournesol. La touche finale se fera en laissant couler 7 gouttes d'huile essentielle de Tea tree dans le seau. Mélanger l'ensemble puis transvasez soit dans un petit pulvérisateur 3 à 5 litres, soit dans un vaporisateur 500 ml (en fonction des surfaces que vous souhaitez atteindre).

Vaporisez directement sur les surfaces concernées en vous assurant qu'elles soient bien sèches, cela fonctionnera bien mieux. Cette préparation va dessécher mousses, lichens et champignons, de façon écologique et naturelle en quelques jours. Toutefois attention, comme n'importe quel anti-mousse, le granit, le marbre ou la terre cuite peuvent se décolorer sous l'action du mélange. Vous êtes donc averti !

Laissez le produit agir durant au moins 3 jours. Vous verrez que les mousses sur votre toit, terrasse, allées etc. vont se faner. Enfin, vous nettoyez avec un balai brosse et vous rincer avec un jet d'eau.

 

Quand appliquer ce mélange ?

Je fabrique mon anti-mousse naturel

L’application d’un traitement anti-mousse peut se réaliser une à deux fois par an. Dans un pays comme la France, le climat nous permet de ne pas avoir besoin de prévoir davantage de sessions de ménage (en fonction des régions). Un confort non négligeable ! Avant de vous lancer, quelle que soit la saison, surveillez la météo et assurez-vous de ne pas subir 2 à 3 de pluie après votre nettoyage ! Celle-ci éliminerait le produit et rendrait votre traitement complètement obsolète ! L'idéal est de trouver une fenêtre météo de 2 à 3 jours sans pluie devant vous. Evitez également les périodes de fortes chaleurs. Le produit aura tendance à s’évaporer trop vite et sera forcément moins efficace. 

Au printemps

Idéalement, faites un nettoyage et appliquez votre produit anti-mousse au printemps. Pour votre toiture, vous pourrez ainsi constater les éventuels dégâts et agressions causés pendant l’hiver afin de réparer les éventuels dommages subis. En outre, des surfaces traitées dès le printemps permettront de jouir d'espaces plus propres sur l’été, ce qui est esthétiquement agréable.

À l’automne

Le plus logique est d'attendre que les arbres aient perdu toutes leurs feuilles. Ainsi, avant l'application d'un traitement, vous pourrez nettoyer tous les débris accumulés tels que les feuilles mortes, les lichens, les mousses, les champignons, les moisissures, etc. Vous éviterez que ces déchets verts ne s’installent et ne pourrissent sur vos surfaces, générant ainsi davantage de mousses avant l’hiver. 

 

Attention à l'eau de javel

Pour se débarrasser des dépôts verts, que ce soit sur une toiture, une terrasse ou un mur, il est recommandé d’utiliser une solution comme celle citée plus haut ou un produit commercial spécifiquement adapté. Mais surtout, évitez l'eau de javel ou les produits en contenant : bien qu’ayant un effet visuel immédiat, la javel endommage les supports et les rend plus poreux et en les décolorant, accélérant le retour des dépôts verts. Vous obtiendrez donc l’effet inverse de celui que vous souhaitez. L’eau de Javel est un produit très agressif. A ce titre, l’eau de Javel est efficace pour enlever la mousse. Mais pas seulement. Ses propriétés chimiques aboutissent aussi à la mort de tous les autres végétaux alentours, de l’herbe aux plantes. L’eau de Javel pollue les sols et les sous-sols lors de son absorption par la terre. Les nappes phréatiques en sous-sol peuvent en être impactés.

 

Les autres astuces anti-mousse

1. Éliminer la mousse manuellement

On a souvent tendance à oublier qu'une bonne action mécanique vaut largement tous les produits. Cela vous demandera juste un peu ... d'huile de coude !! Si les mousses sont épaisses et forment des amas, il faut commencer par un nettoyage mécanique. Éliminez la mousse en frottant le sol énergiquement avec un balai-brosse ou une brosse à poils durs, ou grattez à l'aide d'une spatule, en prenant garde de ne pas abîmer la surface, notamment si celle-ci est en bois. Dans certain cas, l'utilisation d'un couteau permettra aussi de retirer mousses et lichens plus difficiles. Terminez en balayant la surface. De toute façon, la surface doit être nettoyée et sèche avant d'appliquer un produit anti-mousse, quel qu'il soit. Donc cette étape du nettoyage manuel reste indispensable.

3. L'acidité naturelle du citron

Vous ne le saviez peut être pas, mais le citron est excellent pour l’entretien de son habitat, y compris pour les espaces extérieurs. Son acidité naturelle, l’acide citrique, permet d'enlever la mousse sans affecter les matériaux et l’environnement. Dilué avec un peu d’eau, il peut nettoyer tous les types de surfaces : pierre, bois, pvc, toile… Laissez-le agir quelques jours, puis rincez et brosser. Durant le temps de pause, la mousse s’assèche et finit par disparaître grâce au citron. Vous pouvez pour plus de faciliter utiliser directement de l'acide citrique. Présenté sous forme de poudre, l'application est bien simple que de pressé ses citrons sur sa terrasse. Réservez les citrons pour les cocktails d'été !!

3. Le bicarbonate de soude, une solution efficace contre le lichen

Le bicarbonate est un de ces produit qu'on pourrait appelé "miraculeux". C'est bien pour ça qu'il fait parti de la recette que nous vous proposons plus haut. Il pourrait même parfois être utilisé seule pour vaincre les verdissements. Dans un seau, versez de l'eau chaude et ajouter du bicarbonate de soude, à raison de 2 cuillères à soupe par litre d'eau. Appliquez sur votre terrasse et laissez agir 30 minutes. Puis frottez au balai-brosse et rincez à l'eau. Vous aurez ainsi éliminé la mousse de vos dalles. 

4. Le liquide vaisselle et le savon noir pour lutter contre la mousse

La méthode consiste à tremper votre balai-brosse dans un seau d'eau avec un peu de liquide vaisselle et de savon noir, et frottez la surface. Répétez le geste partout où c'est nécessaire. Laissez agir une demi-journée puis brossez pour retirer les mousses. Enfin, rincez à l'eau tiède. 

5. L'eau de cuisson, une solution anti-mousse originale

Pâtes, riz, pommes de terre ... L'eau de cuisson de ces aliments étant riche en amidon, elle sera précieuse comme anti-mousse. De plus, la chaleur de l'eau de cuisson vient augmenter l'effet en ébouillantant celles-ci. Si vous en êtes un consommateur régulier, imaginez les mètres carrés que vous allez pouvoir traiter de manière totalement écologique !! Versez sur les mousses vertes de l'eau encore chaude de cuisson des pommes de terre, du riz ou des pâtes. Plus l'eau sera riche en amidon, plus son action sera efficace. Cette solution est extrêmement simple, rapide et efficace et appliquer au quotidien. 

5. Quelques cartons d'emballage ou morceaux de moquette

ça n'est pas ce qui a de plus esthétique, mais cette méthode à fait ces preuves : En l'absence de lumière, les zones verdies se flétrissent en quelques jours. Pour cela, couvrez de carton d’emballage ou de morceau de moquettes les zones de la terrasse ou de l’allée envahis par la mousse que vous fixerez avec plusieurs pierres pour les empêcher de s’envoler. Cette méthode reste évidemment plus compliqué à mettre en oeuvre sur une toiture ... quoi que !

6. Du sel pour combattre la mousse sur la terrasse

A faire uniquement pour éliminer la mousse dans les allées éloignées des plantations. Diluez du gros sel dans de l'eau, vaporisez la solution et rincez rapidement. Autre option anti-mousse : creusez légèrement à la racine de la mousse, remplissez le trou de gros sel et rincez rapidement.  

7. L'huile essentielle de basilic pour chasser le lichen

L'huile essentielle de basilic possède des propriétés désherbantes et fongicides. Versez-en quelques gouttes dans un seau d'eau, avec du savon liquide (savon noir). Pulvérisez la solution sur la mousse et laissez agir. Passez la brosse. Une bonne façon d'éliminer la mousse dans les allées. 

8. Utiliser du vinaigre blanc pour éliminer la mousse

Utilisez-le pur, en pulvérisation directement à la racine, ou dilué de moitié avec de l'eau chaude. Le résultat est encore plus efficace par temps ensoleillé. Il sera parfait pour éliminer la mousse sur les dalles d'une terrasse. 

9. Les produits anti-mousse

Intervenez par temps sec. Le produit anti-mousse se présente sous forme liquide, en gel ou en spray. Choisissez-en un qui convienne à votre surface. Préparez d'abord la surface (grattez ou frottez pour retirer les amas de mousse). Vaporisez le produit anti-mousse en suivant bien les recommandations d'utilisation. Pour terminer, mais exceptionnellement, passez un nettoyeur à haute pression, toujours à plus de 50 cm de distance du bois.  

10. L'imperméabilisant, une solution préventive contre la mousse

Utilisez un produit imperméabilisant pour sol extérieur, choisi en fonction des matériaux de votre terrasse (pierre, bois...). Ils protègent de la mousse, mais aussi des taches, des pluies acides, du gel, et laissent respirer les matériaux naturels.