Panier (vide) 0

Marques

Nos dossiers thématiques

Offre de bienvenue

découvrez vos avantages fidélité

Nouveautés

Toutes les nouveautés

En promo

Tous les produits en promotion

Meilleures ventes

Toutes les meilleures ventes

Satisfaction clients

L'aoûtat - L'acarien des jardins

Après une bonne sieste dans l'herbe en fin d'été, des boursouflures rouges qui démangent apparaissent à certains endroits de votre corps… Vous êtes probablement victime de piqûres de larves d’aoûtats, des petits parasites externes qui vous utilisent comme garde-manger ! Découvrez dans ce dossier un ensemble de réponses et de produits qui vous permettront de lutter au mieux contre cet insecte, de plus en plus présents chaque année sur la période estivale.

Je souhaite

Mieux connaître les aoûtats

(identité, mode d'alimentation, reproduction, ...)

Lutter contre les aoûtats

(méthodologie d'action, insecticides naturels, ...)

L'aoûtat adulte - Trombicula autumnalis

Qui est l'aoûtat ?

Nom scientifique : Trombicula autumnalis
Ordre : Acariens
Famille : Trombiculidae
Taille adulte : 2 mm
Lieu : jardin, plutôt humide et ombragé
Période : période estivale

Ce qu'il faut savoir sur l'aoûtat

Les aoûtats font partis des arachnides et donc des acariens (et non des insectes). On les appele aussi selon les régions : trombidium, rouget, puron, vendangeron, araignées rouges ... Cet acarien est cosmopolite. On les retrouve dans toute l'Europe, l'Asie, l'Amérique.

L'aoûtat adulte - Trombicula autumnalis

L'aoûtat ne doit pas être confondu avec un autre acarien, le trombidion soyeux, qui lui est inoffensif.

L'aoûtat adulte possède 4 paires de pattes (donc 8 pattes) alors que la larve ne possède que 3 paires (6 pattes).

Ils se tapissent dans les herbes et végétaux de nos jardins durant l'été et début d'automne en espérant qu'un mammifère ou un oiseau passe devant lui afin de s'y fixer pour prendre un bon repas. Comme la plupart des acariens, il ne se nourrit pas de sang, mais de liquides tissulaires et de cellules de la couche malpighienne préalablement liquéfiées et prédigérés par les enzymes qu'il a injectées avec sa salive.

Les adultes mesurent entre 0,6 et 1 mm (jusqu'à 2 mm) et sont blanc jaunâtre. Au printemps, les femelles peuvent pondre près de 400 œufs dans le sol. Les œufs d'aoûtats sont capables de rentrer, lorsque les conditions météorologiques deviennent rigoureuses (trop froides) dans une phase appelée diapause (phase de repos). Elle se réactive dès que les températures remontent. Au bout d’un mois, les jeunes larves sortent à la recherche d’un hôte. Elles mesurent entre 0,2 et 0,5 mm et sont de couleurs orangées.

Elles piquent les vertébrés pour se nourrir de la lymphe et des tissus qui se trouvent sous leur peau. Pour cela, lorsque les larves parviennent à grimper sur leur proie, elles cherchent l'endroit idéal à piquer : une zone de peau fine, humide et couverte, comme les plis de l'aine, les genoux, les aisselles, sous les seins ou les testicules. Une fois positionnée, les larves d'aoûtat utilisent leurs chélicères (pièces buccales) et pénètrent la peau. Une fois que le trou est créé, la larve va sécréter de la salive contenant des enzymes qui va véritablement dissoudre les tissus en contact. Ils seront ensuite ingérés avec le sang et la lymphe. Cela se traduit par l'apparition d'une boursouflure rouge qui démange. Une larve après engorgement (après un « repas ») peut mesurer jusqu'à 1 mm (visible donc à l'oeil nu).

Le cycle de vie de l'aoûtat

C’est leur salive qui provoque les démangeaisons (réaction allergique), ainsi que la réaction immunitaire dû au trou laissé par la larve. À ce stade, les aoûtats sont rouges et sont aussi appelés « rougets ». Les larves se nourrissent ainsi durant 2 à 3 jours, puis, une fois rassasiés, retombent au sol et s’enfouissent dans la terre où elles se transformeront en pré-nymphe (immobile), en nymphe (mobile) puis en adulte. Le cycle complet d'un aoûtat est variable entre 2 et 12 mois et dépend beaucoup des conditions météos.


Leurs hôtes principaux sont les lapins, les hérissons, les taupes, les rongeurs, les chats et les chiens, les oiseaux, les reptiles (et oui, même les animaux à sang froid!), etc. Les humains sont aussi concernés par les morsures d'aoûtat. Les nymphes et les adultes aoûtats sont aveugles. Contrairement à la larve, ils se nourrissent de débris végétaux, de petits insectes, petits acariens, de champignons.

L'aoûtat et la température

La perception sensorielle de la chaleur est peu développée chez l'aoûtat qui semble selon des tests laboratoires, incapable de localiser un tube chaud ou le corps d'une jeune souris vivante. Au contact d'un objet chauffé, il produit une réponse pour une différence de température d'environ 15°C. Dans un gradient de température linéaire ou concentrique, il a des zones d'évitement des températures basses et élevées qui semblent indiquer un préférendum de température compris entre 15°C et 26°C.Lieu de prédilection des aoûtats

Lieux de prédilection de l'aoûtat

Les aoûtats affectionnent particulièrement les champs, les herbes hautes, l'orée des bois, les gazons ombragés et humides, près de l’eau. On les rencontrent de mars à octobre mais plus particulièrement quand les températures sont chaudes, du mois de juillet au mois de septembre. Les périodes de sécheresse conviennent très bien aux aoûtats. Les adultes aoûtats hivernent.

Les aoûtats chez le chien et le chat

Présence de larves d'aoûtats sur une patte de chienSi votre chat ou votre chien se gratte, se lèche anormalement ou se mordille intensément à la fin de l'été et en automne, recherchez la présence sur sa peau de petits amas oranges (fluo). Il est fort probable qu'il s'agisse de larves d'aoûtats.

Les aoûtats affectionnent la peau fine de nos animaux, entre les doigts des pattes, sur le pli anal et vulvaire, à l'intérieur des cuisses, sur les testicules et également sur les oreilles.

Les démangeaisons intenses peuvent conduire votre ami à léser fortement sa peau et des blessures secondaires (érosions, croûtes) peuvent alors apparaître.

L’été examinez vos animaux et voyez si de minuscules points orange vifs, signes de la présence des aoûtats sont présents.

S’ils le sont, il suffit de vaporiser sur les zones atteintes un spray anti-puces et anti-tiques que vous pouvez vous procurer en pharmacie ou chez votre vétérinaire.

Pour éviter d'ultérieures contaminations, vous pouvez traiter votre animal préventivement avec ce spray pendant la période à risque. Vaporisez le produit entre les doigts, derrière les oreilles, entre les cuisses et sous les aisselles. Les pulvérisations de spray doivent toujours s'effectuer avant une promenade ou un bon repas afin que votre animal ne lèche pas le médicament, celui-ci ne pouvant être ingéré.

Pour résumé, comment protéger vos animaux domestiques des aoûtats ?

1 - Traitez les paniers ou les niches de vos animaux domestiques avec notre insecticide tous insectes 4J dilué à 5% (vapo de 500ml pour 5 m²).

2 - Vous pouvez protéger vos animaux domestiques avec divers répulsifs : avant une sortie dans des herbes hautes, protéger votre chien ponctuellement avec le spray Zéro puce ou encore notre insectifuge Adhoc Spray.

3 - Contrôlez leur pelage régulièrement et minutieusement, surtout après une balade en extérieur pour vérifier qu’aucun aoûtat n’y soit fixé. Évitez de dormir avec vos animaux.

A quoi ressemble une piqûre d'aoûtat ?

Piqûres d'aoûtats

Le terme médical de la pathologie qui est donné par ce parasite est la trombidiose. Il s'agit d'une réaction allergique provoquée par la salive de la larve. Malheureusement, nous ne réagissons pas tous de la même manière face à une piqûre d'aoûtat. Certaines personnes vont à peine réagir, quand d'autres seront pris de démangeaisons violentes.

Les piqûres de larves d’aoûtat ne sont en général pas isolées : elles sont fréquemment alignées en une série de petits boutons (papules) de 2 à 3 mm, entourés d'une auréole plus claire de 1 mm, sur la même partie du corps. C'est d'ailleurs très fréquent que plusieurs parties du corps soient atteintes en même temps.

Comme toutes les piqûres d’insectes, les piqûres des larves d’aoûtat peuvent dans certains cas se compliquer par l’apparition d’une réaction allergique locale : au lieu de petits boutons, de larges lésions boursouflées apparaissent sur la peau et la rougeur se diffuse. Les démangeaisons ne laissent plus aucun répit, un œdème peut même se produire. Une allergie n’est jamais anodine et nécessite au minimum une visite chez le pharmacien. Cependant, si l’allergie est étendue ou semble sévère, il est fortement conseillé de consulter un médecin, surtout si la personne piquée est un jeune enfant.

Larve d'aoûtat - Trombicula autumnalisNous l'avons déjà évoqués, les larves d’aoûtats piquent souvent où la peau est la plus fine (plis de la peau : derrière les genoux, aux poignets, à l’intérieur des bras, à l’aine). Elles s'attaquent aussi aux endroits les plus exposés et les plus faciles d'accès : les pieds, chevilles et des jambes. Tous les endroits de la peau un peu comprimés par un élastique ou par un vêtement serré, sont des sources de chaleur moite qui conviendront parfaitement aux larves d’aoûtat. Les enfants, qui ont parfois tendance à transpirer de la tête, sont souvent piqués dans le cuir chevelu. Contrairement à ce qu’on pourrait croire, le moment où la larve s’agrippe sur la peau de son hôte est indolore. Par contre, pendant les quelques jours où les larves d’aoûtats séjournent sur la peau de leur hôte humain ou animal, elles secrètent un liquide salivaire très irritant.

Les démangeaisons sont très vives au bout de 20 à 30 heures et qui peuvent persister pendant 7 jours.

Comment soulager des piqûres d'aoûtats ?

Démangeaison de piqûres d'aoûtatIl existe des crèmes anti-inflammatoires ou antihistaminiques efficaces. Les lotions alcoolisées (alcool camphré) ou acidulées ainsi que les solutions à base d’huiles végétales ou minérales ont une action apaisante. N'hésitez pas à demander à votre pharmacien.

Sinon, les remèdes de grand-mères ont la vie dure. Par exemple, dès l’apparition des premiers symptômes, il est conseillé de prendre un bain bien chaud en se savonnant au savon de Marseille. Vous pouvez également apaiser les démangeaisons en appliquant un cataplasme d'argile verte ou une feuille de chou sur les zones concernées. Idem, un coton imbibé d'un peu de vinaigre saura limiter de manière significative les démangeaisons liées aux morsures d'aoûtats.

L'huile essentielle de lavande aspic sera une alliée de poids pour soulager les démangeaisons d'aoûtats. Tout comme un traitement homéopathique composé de granules de Rumex crispus (5 CH) ou d'Apis mellifica (5 CH). Demandez conseil à votre pharmacien ou votre homéopathe habituel.

Enfin, nos Rolls-On piqûres aux huiles essentielles sont formulés pour soulager les piqûres d'insectes. Alors, pensez à en avoir toujours un sur vous durant vos sorties estivales.

Nos recommandations : Attention à limiter les séances de grattage ! Car, plus vous vous gratterez, plus les démangeaisons vont devenir fortes. Donc, pour ne pas contaminer le reste du corps, n'oubliez pas de nettoyer vos ongles. Vous pouvez aussi appliquer un sac de congélation rempli de glaçons sur les zones touchées. Le froid aura le double effet de calmer les démangeaisons, mais aussi d'être fatal aux larves si elles sont encore présentes. Le froid pouvant brûler la peau, entourez le sac d'un linge ou d'une serviette.

Comment se protéger des aoûtats ?

Attention aux aoûtats dans l'herbeIl existe plusieurs méthodes pour se protéger des aoûtats. La solution la plus efficace est de porter des vêtements longs, imperméables, bien fermés, particulièrement au niveau des jambes afin de réduire l’accès à la peau. Très chouette de s'habiller comme en hiver lorsqu'il fait chaud !! Si vous vous promenez dans des endroits à risques (herbes hautes, champs, lisière de bois), pensez au moins à porter des vêtements couvrants et serrés. Cela limitera déjà beaucoup leur intrusion.

Evitez de vous rouler dans l'herbe ou d'y faire une sieste prolongée. Les aoûtats profiteront de ces occasions pour vous grimper dessus. Et si l'appel de la sieste est indispensable, veillez à vous étendre sur une couverture, plutôt qu'à même le sol.

Vous pouvez également vous protéger efficacement des aoûtats grâce à 2 de nos produits.

1 - L'un est à appliquer sur votre peau : notre spray lotion anti-insecte pour la peau. Composé d'eucalyptus citriodora, cette lotion corporelle tiendra à distance pendant plusieurs heures la plupart des insectes.

2 - L'autre est à appliquer sur vos textiles : notre répulsif insectes piqueurs textiles. Composé de géraniol, ce spray dissuadra les insectes de s'accrocher sur vos vêtements pendant de longues heures.

Certaines huiles essentielles s'avereront puissantes pour vous protéger des piqûres d'aoûtats. Nous pouvons citer l'huile essentielle de lavande, de menthe ou d'eucalyptus.

Enfin, un peu de talc répartie sur votre peau fera aussi un bon barrage aux aoûtats. Attention par contre à l'assèchement de la peau que cela provoque.

Tout ce qu'il faut pour profiter d'une balade ensoleillée ou d'un pique-nique en famille sans la contrainte des aoûtats.

Comment désinfecter des piqûres d'aoûtats ?

Si malgré les mesures préventives citées, vous avez tout de même été piqué par des aoûtats, il vous faudra suivre un petit protocole de désinfection :

1 - Mettre les vêtements portés en machine à laver à 60°C, car des larves peuvent encore s'y trouver. Pour les textiles qui ne passent pas en machine à 60°C, vous avez aussi la solution du congélateur pendant 48h. Et sinon, optez pour l'aérosol anti-acariens à l'huile de neem Aries. Placer vos textiles dans un grand sac poubelle. Vaporiser l'aérosol à l'intérieur du sac et bien fermer pour le rendre le plus hermétique possible. Réouvrir après 48h.

2 - Prendre une douche ou un bain chaud

3 - Frottez-vous au savon de Marseille pour tuer les parasites présents sur votre corps

4 - Désinfectez les piqûres à l'aide d'un antiseptique à base d'hexamidine ou de chlorhexidine appliqué à l'aide d'une compresse stérile. Renouvelez l'opération 2 fois/jour pour éviter les risques de surinfection liée au grattage, notamment chez les enfants.

Comment limiter la présence des aoûtats ?

Tondre le gazon pour limiter les aoûtatsPour éviter, ou du moins limiter autant que possible le développement des aoûtats dans votre jardin, vous pourrez prendre un certain nombre de mesures :

1 - Coupez régulièrement votre pelouse

2 - Arrosez le jardin abondamment – les aoûtats n'aiment pas l'excès d'eau

3 - Plantez des espèces végétales répulsives, comme la mélisse, la citronnelle ou la menthe.

Comment éliminer les aoûtats ?

Durant la période de présence des aoûtats, des pulvérisations avec des produits acaricides peuvent être appliquées sur les secteurs extérieurs concernés. Il faudra par contre prendre quelques précautions :

1 - Commencer le traitement dès les premiers symptômes ou un peu avant si les dates d’apparitions sont connues ;

2 - N’utiliser que des acaricides ayant une faible toxicité, une faible rémanence et qui respectent, autant que possible, les autres animaux.

3 - Ne traiter que les portions de pelouse situées dans les zones ombragées et humides et ne pas s’allonger sur les parties traitées pendant les 10 jours qui suivent le traitement ;

4 - Ne traiter que par temps non pluvieux, après avoir tondu très ras les parties de pelouse infestées

Il existe aussi un acaricide naturel qui a fait ses preuves contre la lutte des aoûtats : le souffre. Il se rencontre sous deux formes :

- Une poudre fine : La fleur de soufre

- Des granulés à diluer dans l'eau : le soufre mouillable

Notre insecticide 4J à diluer à 5% permettra d'éliminer durablement les aoûtats de vos surfaces enherbées. Il s'applique par pulvérisation. Ce produit contenant du pyrèthre (se dégradant rapidement sous l'effet des UV et de la chaleur), il est important de l'appliquer aux heures les moins chaudes la journée (préférentiellement en fin de journée). Notre insecticide 4J concentré, une fois dilué dans de l'eau à hauteur de 5% vous permettra de traiter jusqu'à 200 m².

Enfin, la terre de diatomée, cette poudre composée de dioxyde de silicium sera redoutable contre les aoûtats. Il s'agit d'un insecticide naturel qui tue les insectes et les limaces par déshydratation en endommageant leurs squelettes par absorption des cires de protection. Il vous faudra en épandre sur les surfaces concernées et surtout ne pas tondre derrière (ce qui vous le comprendrez, supprimera la poudre en la répartissant dans l'air !). Cette terre agit par action mécanique. Une fois l'aoûtat mis en contact avec cette terre de diatomée, il finira au bout de quelques jours par mourir des blessures infligées. Gardez en tête que la diatomée perd ses propriétés asséchantes et déshydratantes lorsqu'elle est est humide. Rosée et pluie "désactiveront" donc ses effets. Une fois redevenue sèche, elle reprendra ses effets. Conclusion : ayez un oeil sur la météo !

Mais attention, il est toujours bon de le rappeler : tout traitement chimique reste préjudiciable aux autres petites bêtes, auxiliaires de jardin, et surtout, à d’autres acariens qui sont des prédateurs efficaces dans les jardins. Le mieux est de laisser plus de place aux prédateurs naturels (insectes, acariens, etc.) en laissant un peu vivre le jardin pour qu’ils y trouvent des abris (tas de bois morts, herbes folles, friches, nichoirs à insectes, etc.). Ils permettront aussi d’accueillir d’autres hôtes vertébrés pour les aoûtats.

Les produits qu'il vous faut contre les aoûtats

Etape 1 - Je protège mon animal de compagnie des aoûtats juste avant une sortie

Si vous projetez de faire une balade avec votre chien, n'oubliez pas de le protéger des aoûtats. Les produits ci-dessous le protégeront des aoûtats, des tiques et des puces. Les sprays sont à appliquer directement sur le poil de l'animal. Quant au gel Adhoc, il sera idéal pour protéger toutes les parties les plus sensibles comme les coussinets, les contours de l'anus ou du sexe, ainsi que tous les endroits où la peau est fine et susceptible d’intéresser ces insectes piqueurs suceurs.

Etape 2 - Je me protège des aoûtats

Vous souhaitez jardiner, vous balader, randonner ou simplement passer du bon temps en extérieur, alors n'oubliez pas de vous protéger des aoûtats à la belle saison. Nous vous proposons plusieurs répulsifs efficaces et naturels qui les empêcheront de vous piquer. La lotion corporelle anti-insectes s'applique sur votre peau et le répulsif insectes piqueurs sur vos textiles. Quant au Roll-On été à la citronnelle, il sera très pratique d'utilisation et facile à transporter dans tous vos déplacements. Il tiendra à distance tiques, moustiques et aoûtats.

Etape 3 - J'élimine les aoûtats de mon environnement

Pour vous débarrasser définitivement des aoûtats de votre environnement, voici les produits naturels que nous vous proposons. Tout d'abord, l'insecticide de contact 4J. Diluez ce produit concentré à hauteur de 5% avec de l'eau dans un pulvérisateur de type jardin (950ml d'eau + 50 ml d'insecticide pur), puis le répandre sur les surfaces enherbées aux heures les moins chaudes de la journée (préférentiellement en fin de journée). Prenez soin au préalable de tondre le gazon très court pour augmenter vos chances de contact entre le produit et l'aoûtat. L'aérosol anti-acariens Aries permettra de traiter vos textiles ou tout objets (chaussures, ceintures, etc) après une sortie exposée aux aoûtats. La terre de diatomée quant à elle reste un produit très efficace à répandre sur vos surfaces enherbées.

Voici à quoi ressemble un aoûtat en mouvement

Foire aux questions sur les aoûtats et araignées rouges

Sujet : Aoûtats
Q : Est-il possible de traiter une zone spécifique avec votre produit. Dans quelle concentration me recommandez vous de le faire ? Faudra t-il le faire par "arrosage" ou par spray de la zone supposée ?
R : Oui, mais pour être vraiment efficace, il serait préférable que cette zone soit parfaitement tondue avant (au moins pour l'herbe)? Je pense que 2 à 3 % seront suffisants. L'arrosage serait plus efficace, mais un pulvérisateur de jardin devrait faire l'affaire.

Sujet : Araignées Rouges
Q : Je cherche un piège pour les petites araignées rouges, aussi appelées aoûtas, à base de phéromones. Cela existe-t'il ?
R : Bien que l'araignée rouge et l'aoûtat fassent partie des acariens et vivent tous les 2 dans l'herbe, il n'y a pas de rapport entre les 2. L'araignée rouge (famille des tretranychidae) est un parasite des plantes, alors que la larve de l'aoûtat (acariens trombidion) est une suceuse de tissus et de sang. Mise à part cela, je ne connais pas de piège, ni pour l'un ni pour l'autre !

Sujet : Araignées rouges
Q : Quel insecticide Bio utiliser pour traiter des acariens (araignées rouges) sur un citronnier ? (ex: insecticide 4J à 1%)
R : Nos produits, pour des raisons de réglementation, ne peuvent être utilisés que sur des plantes d'appartement (intérieures et non extérieures) mais dans ce cas, vous pouvez effectivement utiliser notre insecticide 4J dilué à 1.5% (prêt à l'emploi).

Sujet : Aoûtats
Q : Auriez-vous quelque chose d'efficace pour lutter contre les aoûtas ou au moins éviter de se faire piquer.
R : Les produits à base de PMD (anti-moustiques) seraient efficaces sur les insectes suceurs. Notre lotion corporelle Penntybio contient cette substance.

Sujet : Aoûtats
Q : Nous faisons un TPE sur les acariens et nous aimerions savoir quelles sont les huiles essentielles efficaces contre les aoûtats ?
R : Sur les acariens, vous avez des huiles essentielles comme la lavande, la citronnelle, la menthe ou le géranium, qui ont une action mais principalement en répulsif.

Sujet : Aoûtats
Q : Que conseillez vous pour lutter contre la prolifération des aoûtats? Pour le jardin bien sûr, mais éventuellement pour protéger les animaux domestiques, ici les chiens ? La terre de diatomée pourrait-elle être efficace ?
R : Chaque année, aux fortes chaleur c'est la même chose. Les aoûtats sont de sortie et il est très difficile d'y échapper. Pour l'extérieur, vous pouvez traiter avec notre insecticide 4J "petits insectes" concentré à 1.5%. On les trouve principalement dans les zones ombragées et humides, près de l’eau mais vous ne tuerez que les larves qui ne sont pas enfouies dans le sol. Au niveau protection, je ne suis pas sûr que les produits destinés aux puces et tiques soient efficaces, la terre de diatomée est efficace sur tous les insectes mais son utilisation dans un jardin est compliquée. Dès qu'elle s'humidifie ses propriétés ne sont plus actives.

Sujet : Araignées rouges
Q : Quel produit me conseillez vous pour traiter une plante d'intérieur infectée par des araignées rouges. Sachant que l'idéal étant de pulvériser sur la plante, n'est ce pas nocif pour elle ??
R : Insecticide 4 J à 1.5% (petits insectes et acariens), ce n'est pas nocif. Cependant, le produit contient du savon, donc, si vous le pouvez, quelques jours après le traitement, douchez votre plante.

Sujet : Araignées rouges
Q : je subis une invasion d'araignées rouges, ou du moins de minuscules (moins de 1 mm) petites bêtes qui ressemblent à des araignées rouges. Elles me semblent noires avec des antennes rouges et laissent une trainée verte foncée quand on les écrase. Les murs de ma maison en sont envahis (sous les rebords des fenêtres, dans les encadrements de fenêtres, dans les feuillures des fenêtres, et sur toute la hauteur du mur dans les interstices du crépi. Je voudrais savoir si la terre de diatomée serait efficace pour en venir à bout ??? J'ai passé ma journée à vaporiser un mélange vinaigre blanc + savon noir + bicarbonate qui a semblé les éradiquer sur le coup... en vain : nouvelle invasion au bout de 10 minutes. Vous écrivez que la terre de diatomée est inefficace sur les acariens, et s'il s'agit d'araignées rouges, alors ce sont des acariens. Pensez-vous que votre produit puisse venir à bout de cette invasion ? Si oui comment puis-je faire pour en mettre sur tout mon crépi ??? Par où dois-je commencer ? Il y en a de partout !!! Je n'ose même plus ouvrir mes fenêtres car j'en retrouve dans la maison ! A quelle fréquence en mettre ? Merci d'avance pour votre réponse que j'attends impatiemment.
R : Araignées rouges, aoûtats. Au vu de la taille et de la période, ce sont probablement des petits insectes de la famille des acariens. Notre insecticide 4J dilué à 1,5% est suffisant pour en venir à bout. Il s'agit d'un insecticide de contact. C'est à dire qu'il ne sera efficace qu'à partir du moment où vous les toucherez avec. Ce produit existe soit sous sa forme diluée, prêt à l'emploi, soit sous sa forme concentré, et c'est vous qui faîte le mélange avec de l'eau à hauteur de 1,5%. Comme tous les insectes, l'idéal est de repérer et traiter les foyers. Mais en pratique, cela reste compliqué. Dans votre cas, je vous conseille de pulvériser le produit sur la façade de votre mur, en insistant sur les interstices du crépi. Vous pouvez également l'appliquer sur les rebords et encadrements de vos fenêtres. Plus vous toucherez de surfaces, plus vous augmenterez vos chances d'en détruire un maximum. Faire le traitement au heures les moins chaudes de la journée (matin ou soirée) car le pyrèthre contenu dans la formule reste sensible à l'action des UV et de la chaleur. Quand à la terre de diatomée, si elle n'est que peu efficace en utilisation extérieure (du au fait qu'elle devienne inactive dès qu'elle s'humidifie), elle peut être un bon moyen de lutte contre ce type d'insecte en milieu intérieur. La terre de diatomée peut aussi être projetée sur des parois verticales. Pour qu'elle se fixe correctement, il vous faudra la mélanger avec de l'eau dans un pulvérisateur (entre 300 et 500g par litre d'eau tiède). Une fois projetée sur les murs, l'eau s'évaporera et les particules de diatomée resteront fixées. Mais encore une fois, attention, une grosse averse risque de lessiver tout le travail !!