Panier (vide) 0

Marques

Nos dossiers thématiques

Offre de bienvenue

découvrez vos avantages fidélité

Nouveautés

Toutes les nouveautés

En promo

Tous les produits en promotion

Meilleures ventes

Toutes les meilleures ventes

Satisfaction clients

La vrillette du pain ou vrillette boulangère

 La vrillette du pain, aussi appelée vrillette boulangère ou coléoptère des épiceries est friande de toutes nos denrées alimentaires. Sa larve est une "mange tout" : matières végétales telles que biscuits et autres produits céréaliers, produits d’herboristerie, épices, semences, tourteaux, chocolats, cafés etc.et même les produits d'origine animale comme les farines de viande, d’os et de poisson.

Si vous avez des vrillettes du pain dans votre maison, il va falloir les éliminer car elles peuvent créer de vrais dégâts . Découvrez dans ce dossier un ensemble de réponses et de produits naturels qui vous permettront de lutter au mieux contre cet insecte glouton.

Je souhaite

Mieux connaître la vrillette du pain

(identité, mode d'alimentation, reproduction, ...)

 

Lutter contre la vrillette du pain

(méthodologie d'action, insecticides naturels, ...)

 

Qui est la vrillette du pain ?

la vrillette du pain, Anobium punctatum

On la connaît également sous le nom de Stégobie des pharmacies

Nom latin : Stegobium paniceum

Ordre : Coleoptera

Famille : Anobiidés

Taille adulte : 2 à 3,7mm de longueur.

Larve : 1,5 à 3,5mm de longueur en fin de développement.

Lieu : Commun dans la nature, surtout dans les climats chauds et les bâtiments chauffés.

Période : Sa période d'activité s'étend d'avril à septembre

 

Bien que la vrillette du pain soit de la même famille que la petite ou la grosse vrillette du bois, son mode d’alimentation est totalement différent. Petite et grosse vrillettes sont des insectes xylophages (du grec « qui mange du bois » ) alors que la vrillette du pain est un insecte polyphage (« qui mange de tout » )

 

Ce qu'il faut savoir sur la vrillette du pain

la vrillette du pain, Anobium punctatum

A- Généralités

La particularité des insectes de la famille des Anobiidae est de pouvoir, lorsqu’ils se sentent en danger, simuler la mort. Ils peuvent ainsi rester des heures immobiles.

La vrillette du pain est un insecte commun dans la nature. Il peut, à la fin de l'hiver, s'installer, dans les maisons, entrepôts ou musées et y rester tant qu'il y trouve de la nourriture. Certains individus ont été retrouvés dans des momies égyptiennes.

La vrillette du pain est capable de manger pratiquement de tout : des produits secs alimentaires (d'origine végétale ou animale) et non alimentaires comme des livres, des collections biologiques ou des œuvres d'art.

Mais sa préférence va pour les produits amylacés (produits alimentaires à base d'amidon, de fécules de pomme de terre et leurs dérivés).

Si la vrillette du pain adulte fuit la lumière (naturelle ou artificielle), elles est au contraire attirée par les rayons ultra-violet. C'est donc une solution pour la piéger.

L'adulte a le corps cylindrique et oblong avec un thorax fortement bombé et élargi sur les côtés. Sa couleur peut aller du brun jaunâtre, rougeâtre au marron très foncé.

La larve, quant à elle, ressemble à un petit ver arqué de couleur blanchâtre. Sa couleur s'assombrit légèrement en vieillissant.

 la vrillette du pain, Anobium punctatum

B- Cycle de développement

Comme de nombreux insectes, son cycle dépend des conditions climatiques (température et taux d'humidité) et de l'alimentation. Ce cycle peut durer de 2 à 3 mois pour des températures comprises entre 22° et 25° C, mais peut aller jusqu'à 7 mois si la température est de 17° C. En dessous de 15° C et au dessus de 34°C, le développement n’est plus possible. L'adulte meurt lorsque la température est inférieure à – 10° C (congélateur) et les œufs sont tués à une température inférieure à – 5° C.

Dans de bonnes conditions, il peut y avoir maximum quatre générations annuelles. La femelle pond pendant une vingtaine de jours, de 40 à 60 œufs en moyenne. Ceux-ci éclose au bout d'1 à 2 semaines.

La larve, de part sa très petite taille et sa capacité à se déplacer, peut pénétrer dans de minuscules espaces et ainsi contaminer de nombreuses denrées alimentaires. Au bout 8 semaines en moyenne, la larve se construit un cocon et se nymphose. Ce stade dure, selon la température, de 9 à 18 jours. La larve ayant un développement relativement lent, il faut donc que les denrées présentes soient stockées assez longtemps pour que son cycle soit complet. Éviter le stockage à long terme est également une solution pour les éliminer.

 

C- Alimentation

La larve de la vrillette du pain a un faible pour toutes les denrées alimentaires contenant de l'amidon comme le pain (blé, riz, farine, haricot, pois, pâtes, pâtisseries) d’où son nom. Si elle ne trouve pas ce type d'aliment, elle peut très bien s'attaquer, tout comme l'anthrène, à tout ce qui est d'origine organique : épices, papier, cuir, tissus, plantes séchées, bambou, osier, laine, liège mais aussi certains tableaux anciens, collections entomologiques, animaux naturalisés, reliures en peau, archives, parchemins, cuirs, reliures (notamment celles en peau de porc), … Il nuit particulièrement aux tableaux anciens qui ont subi un rentoilage à la colle à base de pâte ou de farine. Les très petits trous ronds de 1 à 1,5 mm qu’il fore sur les matières infestées avant de prendre son envol sont un indice de sa présence. Lors de ses déplacements et en cas de nécessité, il peut même percer de minces feuilles de plomb.

Tout comme pour les vrillettes du bois, ce sont les larves très voraces qui commettent les dégâts. Les adultes eux ne se nourrissent pas.

 

Comment éliminer la vrillette du pain ?

Compte tenu de son alimentation très variée, les moyens de lutte contre la vrillette du pain dépendent du lieu où vous la trouvez. Vous procéderez comme pour la mite alimentaire si vous la trouvez dans votre paquet de pâtes, comme pour la mite du textile si vous la trouvez dans votre armoire ou comme pour l’anthrène si vous la retrouvez à dévorer vos précieux livres .

Comme la vrillette du pain a une nette préférence pour tous les produits contenant de l’amidon, on recherchera sa présence plutôt dans les placards de la cuisine.

 

Procédons méthodiquement

1 - Videz intégralement tous les placards de la cuisine.

2 - Jetez toutes les denrées alimentaires infestées ou qui ne sont pas dans un emballage totalement hermétique.

En cas de doute, vous pouvez mettre vos produits quelques heures au congélateur s'ils le supportent.

3 - Passez l’aspirateur dans tous les placards en insistant sur les fentes et en aspirant tous les débris et miettes qui pourraient s'y trouver.

4 - Videz l'aspirateur ou jetez le sac. Il peut en effet contenir des larves vivantes.

5 - Remplissez une bassine d'eau chaude dans laquelle vous mettrez du produit vaisselle et du désinfectant . A l'aide d'une brosse, nettoyer l'ensemble du placard en insistant dans les recoins.

6 - Quand tout est bien sec, traitez avec notre insecticide 4J dilué à 5% l'ensemble du placard (prévoir 500ml pour 5m2 de surface traitée). Pour de grandes surfaces, vous pouvez également utiliser ce même produit, mais sous forme concentrée. Il vous faudra alors le diluer à hauteur de 5% avec de l'eau (950ml d'eau + 50ml d'insecticide concentré)

7 - Remettez toutes vos denrées dans les placards, mais attention, dans des boîtes totalement hermétiques.

8 - Vous pouvez mettre, dans le placard, quelques sachets anti-mites alimentaires. Oui, vous lisez bien : à mites alimentaires. Ce produit aura la même action sur les vrillettes du pain. L'odeur du laurier masquant en partie l'odeur des aliments, l'empêchant donc de s'en approcher et de les consommer.

 

Source : Insectes du Patrimoine Culturel (Insectes dangereux pour les œuvres patrimoniales) : https://insectes-nuisibles.cicrp.fr/fr/

Pour une étude complète, n'hésitez pas à consulter "l'étude comparative de substances bioactives pour la protection des biens patrimoniaux contre les insectes ravageurs" sur le site du Ceroart.