Panier  

Aucun produit

0,00 € Total

Panier Commander

Tous nos dossiers thématiques

Livre d'Or


Marques

Les tensios actifs éthoxylés

Les tensio-actifs éthoxylés

 

Le laboratoire Gravier avec qui nous travaillons depuis de nombreuses années, par éthique, et soucieux d'avoir des produits le plus "naturels" possibles, a décidé de supprimer les tensio-actifs éthoxylés de tous ses produits d'entretien, les éthoxylés n'existant plus déjà dans la gamme cosmétique.

Les composés éthoxylés ne sont pas, a priori, dangereux. C'est plutôt leur procédé de fabrication qui est mis en cause. En effet, ils sont fabriqués à partir d'un gaz très réactif, extrèmement toxique, cancérigène et mutagène, l'oxyde d'éthylène.
La réaction chimique d'éthoxylation n'est pas douce. Elle met en jeu des températures et des pressions extrêmes et est, de ce fait, exclue des procédés de fabrication autorisés par certains labels cosmétiques bio.
Après purification, on ne retrouve normalement pas de trace de cette substance intermédiaire dans le produit fini. Mais il pourrait toutefois être contaminé au dioxane (1,4-dioxane), qui est une substance irritante, soupçonnée d'être cancérigène (groupe 2B cancérigène possible pour l'homme), et dérivée de l'oxyde d'éthylène. D'autre part, ils ne sont pas très biodégradables.

Il existe de nombreux ingrédients éthoxylés.
Les plus connus sont ceux dont le nom comporte le terme PEG (PolyEthyleneGlycol) mais egalement tous les ingrédients dont le nom contient le suffixe "-eth" comme Arachideth, Beheneth, Buteth, Ceteareth, Cetheth, Coceth, Laneth, Laureth, Myreth, Oleth, Pareth, Talloweth, etc... ou Le suffixe "-oxynol" (butoxynol, octoxynol, nonoxynol) ou bien le préfixe "hydroxyethyl-" (Hydroxyethylcellulose). il faut ajouter à cette liste les Polysorbates, les Quaterniums, les Polysilicones et les Diméthicone Copolyols.

Un des membres le plus connu de la famille des ingrédients éthoxylés est le Sodium Laureth Sulfate (SLES), la version éthoxylée du Sodium Lauryl Sulfate (SLS), beaucoup plus agressif pour la peau.
En effet, l'éthoxylation consiste à insérer des motifs -(CH2-CH2-O)- dans une chaine carbonée, en général en grand nombre, ce qui rend la molécule plus grosse : au final elle aura donc beaucoup plus de mal à pénétrer dans la peau mais ces molécules sont beaucoup moins biodégradables.

Le fait de remplacer ces tensio-actifs éthoxylés par d'autres plus "naturels" peut engendrer des problèmes de "durcissement" des produits à des températures inférieure à 17°c, (un peu commes certaines huiles végétales qui figent aux températures basses), il suffit de secouer fortement le flacon et de le remettre à la chaleur pour que le produit retrouvent son aspect liquide.



L'oxyde d'éthylène

  • Utilisations
    L'oxyde d'éthylène est utilisé dans les activités suivantes : essentiellement comme matière première dans l'industrie chimique pour la préparation de divers composés (éthylène glycol et polymères dérivés, éthers de glycols, tensioactifs, éthanolamines, acrylonitrile).

  • Propriétés physiques
    L'oxyde d'éthylène est soluble en toutes proportions avec l'eau, l'éthanol, les éthers et la plupart des solvants organiques.

  • Propriétés chimiques
    Avec l'eau, le produit forme des hydrates qui précipitent en dessous de 12 °C et peuvent obturer dangereusement les canalisations.

  • Risques d'incendie
    L'oxyde d'éthylène est un gaz (ou un liquide en dessous de 10 °C) extrêmement inflammable qui peut se décomposer de façon explosive et former des mélanges explosifs avec l'air dans les limites de 3 à 100 % en volume.

  • Toxicocinétique - Métabolisme
    L'oxyde d'éthylène est absorbé par inhalation et ingestion, largement distribué dans l'organisme, transformé par hydrolyse ou conjugaison et éliminé principalement dans l'urine. Dans le sang, il forme des adduits avec l'hémoglobine dont la mesure peut servir d'indicateur biologique d'exposition.

  • Toxicité expérimentale Aiguë
    L'oxyde d'éthylène est toxique par inhalation pour les systèmes respiratoire et nerveux et irritant pour le tractus respiratoire, la peau et les yeux.

  • Subchronique et chronique
    Des expositions répétées à l'oxyde d'éthylène induisent, à fortes concentrations, des lésions du tractus. Exposé à des concentrations plus faibles, une irritation de ce tractus.

  • Génotoxicité
    L'oxyde d'éthylène est mutagène in vitro et in vivo; il est classé mutagène catégorie 2, R 46 par l'Union européenne.

  • Cancérogenèse
    L'oxyde d'éthylène est cancérogène par voie orale chez le rat et inhalatoire chez la souris ; il est classé cancérogène catégorie 2, R 45 par l'Union européenne. En 1994, le CIRC (IARC) a classé l'oxyde d'éthylène cancérogène pour l'homme (groupe 1).

  • Effets sur la reproduction
    L'oxyde d'éthylène est toxique pour la fertilité du mâle. Il est embryo- et foetotoxique à des concentrations toxiques pour les mères.

 

Les informations concernant L'oxyde d'éthylène sont extraites d'un document de l'INRS (Institut National de Recherche et de Sécurité) dont vous trouverez sur ce fichier l'intégralité oxyde-ethylene.pdf ou directement sur le site de l'INRS